Tennis – «Gagner ce tie-break fou, c’était comme gagner la moitié du match»
Actualisé

Tennis«Gagner ce tie-break fou, c’était comme gagner la moitié du match»

Rafael Nadal a souffert dans le premier set, conclu après un jeu décisif de 28 minutes (!). Puis il a fait la différence. Il affrontera en quart de finale le Canadien Denis Shapovalov, vainqueur en trois sets d’Alexander Zverev.

Rafael Nadal a été embarqué dans un jeu décisif de 28 minutes, mais il a fini par s’en sortir.

Rafael Nadal a été embarqué dans un jeu décisif de 28 minutes, mais il a fini par s’en sortir.

AFP

Rafael Nadal, 5e joueur mondial, a vaincu la résistance du Français Adrian Mannarino (69e) dans le premier set, avant de dérouler et de s’imposer en trois sets, 7-6 (16-14) 6-2 6-2, et ainsi se qualifier pour les quarts de finale de l’Open d’Australie.

L’Espagnol de 35 ans, titré en 2009, affrontera mardi le Canadien Denis Shapovalov (14e) pour une place en demi-finale. Shapovalov a en effet battu Alexander Zverev (3) en trois sets, 6-3 7-6 (7-5) 6-3, en 2h21’ de jeu. «Quand j’ai joué pour la première fois face à Denis, en 2017, j’avais dit qu’il remporterait de nombreux titres du Grand Chelem et je continue de l’en croire capable. Lorsqu’il joue bien, il est très dur à arrêter. Ce sera un match compliqué mais c’est la norme en quarts de finale, non? Je me réjouis parce qu’il y a quelques semaines, je ne m’attendais pas à être dans cette situation.»

Pour y parvenir, Rafael Nadal a donc dompté l’incroyable timing d’Adrian Mannarino, dimanche sous un soleil de plomb. Et durant ce premier set de 81 minutes, au cours duquel les deux joueurs ont évolué à très haut niveau, l’Espagnol a étalé toutes les qualités qui ont fait de lui l’adversaire ultime sur le format long des cinq manches. «Mannarino jouait vraiment très bien: la balle sortait si vite de sa raquette, il ouvrait bien le court et je ne lisais pas bien son service, a expliqué «Rafa». Voilà pourquoi cette victoire a beaucoup de valeur. J’ai su résister et bien gérer les moments importants.»

À 5-5, le Français a en effet obtenu une balle de break sauvée par l’Espagnol, et les deux hommes en sont arrivés au tie-break, qui a été époustouflant, tant par la qualité de jeu que par l’intensité et le suspense. Durant ce jeu décisif qui a duré 28 minutes (!), Nadal a sauvé quatre balles de set et a conclu sur sa septième! Il ne lui avait jamais fallu autant de points (30) pour remporter un jeu décisif sur le circuit.

«J’ai joué quelques tie-breaks fous dans ma carrière et celui-ci en fait partie, a reconnu l’Espagnol de 35 ans. C’était un premier set très éprouvant nerveusement. J’ai eu un peu de chance, car j’ai eu des occasions, mais lui aussi. Je suis très heureux d’avoir survécu à cette première manche. On peut dire que remporter ce tie-break, c’était comme gagner la moitié du match.»

Car par la suite, Mannarino, peut-être touché aux abdominaux, a cédé. Il a perdu la deuxième manche en 39 minutes, puis, après avoir fait illusion en débreakant en tout début de troisième set pour revenir à 1-1, il a lâché quatre jeux d’affilée. Servant pour le gain de la rencontre à 5-2, Nadal a conclu sur sa première balle de match. «La chose qui me plaît le plus, c’est d’être en bonne santé et de me retrouver à nouveau en quarts de finale d’un Grand Chelem contre un joueur fantastique.» Nadal – Shapovalov, le rendez-vous est pris pour mardi matin.

Les résultats

Open d’Australie. Messieurs, 8es de finale: Shapovalov (Can/14) bat A. Zverev (All/3) 6-3 7-6 (7-5) 6-3. Nadal (Esp/6) bat Mannarino (Fra) 7-6 (16-14) 6-2 6-2.

Dames. 8es de finale: Pegula (EU/21) bat Sakkari (Grè/5) 7-6 (7-0) 6-3. Krejcíková (Tch/4) bat Azarenka (Bié/24) 6-2 6-2. Keys (EU) bat Badosa (Esp/8) 6-3 6-1.

(Sport-Center)

Votre opinion