Publié

SantéUn touriste suisse aurait attrapé la rage au Maroc

Un touriste suisse pourrait avoir été infecté par la rage lors d'un récent séjour à Casablanca, au Maroc. Il aurait été en contact avec des chatons porteurs de la maladie.

Un touriste suisse aurait été en contact avec deux chatons enragés à Casablanca.

Un touriste suisse aurait été en contact avec deux chatons enragés à Casablanca.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé une mise en garde à toute personne qui serait entrée en contact le 12 octobre dernier avec des chatons contagieux. Deux de ces animaux auraient même pu être introduits en Suisse.

Un chaton importé du Maroc est décédé le 28 octobre des suites de la rage en France. L'OFSP a été informé que deux autres petits chats, peut-être issus de la même portée, se trouvaient également sur les lieux de villégiature.

Selon un témoin, un touriste suisse aurait été en contact avec ces animaux le 12 octobre sur la plage d'Aïn Diab, à Casablanca, là où les chatons ont été trouvés, a indiqué vendredi l'OFSP dans un communiqué. L'un tigré et l'autre blanc pourraient avoir été ramenés en Suisse.

Maladie mortelle

L'OFSP lance un appel à toute personne qui se reconnaît dans cette description pour qu'elle se rende au plus vite chez le médecin ou contact le Centre suisse de la rage à Berne. Les chatons étaient en effet déjà infectés et toute griffure, morsure ou léchage sur une plaie pourrait avoir transmis la maladie aux personnes en contacts avec les félins.

La rage est une maladie pratiquement toujours mortelle, provoquée par le virus du même nom. En Suisse, elle a pu être éradiquée chez le renard grâce à plusieurs campagnes de vaccination. Elle peut toutefois encore survenir dans de rares cas chez des chauves-souris ou des animaux importés illégalement. Les derniers cas chez les animaux autochtones, à l'exception des chauves-souris, ont été observés en 1998.

(ats)

Votre opinion