Etats-Unis - Un tribunal fermé par crainte d’effondrement à Miami
Publié

États-UnisUn tribunal fermé par crainte d’effondrement à Miami

La Floride ne s’est pas encore remise de l’effondrement d’un immeuble en banlieue de Miami - 79 morts et 61 disparus -, qu’un des tribunaux de la ville doit être fermé pour travaux.

La décision d’examiner l’état du Palais de justice du comté de Miami-Dade et d’autres bâtiments du comté a été prise «par excès de précaution», en réponse à l’effondrement de Champlain Towers South, fin juin, à Surfside.

La décision d’examiner l’état du Palais de justice du comté de Miami-Dade et d’autres bâtiments du comté a été prise «par excès de précaution», en réponse à l’effondrement de Champlain Towers South, fin juin, à Surfside.

AFP

Un tribunal de Miami (États-Unis) va devoir subir d’urgence des travaux de réparation, après qu’un examen diligenté suite à l’effondrement d’un immeuble dans la ville a révélé des problèmes de sécurité, ont annoncé les autorités, vendredi.

La décision d’examiner l’état du Palais de justice du comté de Miami-Dade et d’autres bâtiments du comté a été prise «par excès de précaution», en réponse à l’effondrement de Champlain Towers South, fin juin, à Surfside, au nord de Miami, ont déclaré les responsables politiques et judiciaires.

Au moins 79 personnes ont trouvé la mort dans l’effondrement de ce bâtiment de douze étages et 61 personnes sont portées disparues. Les secours ont mis fin à leurs recherches de survivants.

Depuis le 16e étage

«Le rapport de l’ingénieur sur le Palais de justice a identifié des problèmes de sécurité à divers étages et a recommandé que les étages 16 et supérieurs soient fermés au personnel pendant que des réparations sont rapidement mises en œuvre», indique le communiqué, publié par la maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cave, et des membres de l’institution judiciaire locale. Ils n’ont pas donné de détails sur les problèmes de sécurité détectés ou les réparations nécessaires.

Le personnel, qui venait juste de revenir sur place en raison de la pandémie, va devoir se remettre en télétravail pendant la fermeture du bâtiment au public.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires