Publié

LimnologieUn ULM survolera à nouveau le Léman à des fins scientifiques

Le programme scientifique d'observation du Léman se poursuit. Mandaté par l'EPFL, un ULM survolera le lac ces prochaines semaines.

Au printemps dernier, onze vols scientifiques réalisés au-dessus du Léman avaient permis d'enregistrer de nombreuses données.

Au printemps dernier, onze vols scientifiques réalisés au-dessus du Léman avaient permis d'enregistrer de nombreuses données.

ALAIN ROUECHE-a

Mandaté par l'EPFL, un ULM survolera le lac ces prochaines semaines dans le but d'analyser des phénomènes météorologiques et l'évolution de la qualité des eaux. La même démarche est prévue au lac Baïkal.

Cette année, trois campagnes de dix jours chacune sont prévues. La première en février-mars, la seconde en avril-mai et la dernière en septembre-octobre, ont indiqué mercredi la ville de Vevey et le centre de limnologie de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Au bénéfice d'une autorisation spéciale, l'aéronef ultra-léger motorisé (ULM) volera au-dessus du lac dans une zone comprise entre l'embouchure du Rhône et Nyon. Les données recueillies seront comparées à celles récoltées sur le Baïkal en Russie.

Au printemps dernier, onze vols scientifiques réalisés au-dessus du Léman avaient permis d'enregistrer de nombreuses données. Leurs résultats se sont révélés suffisamment intéressants pour que le programme soit développé.

Le but est de mesurer à l'aide de capteurs la répartition des particules solides, la progression des algues ou encore la variation des températures dans les eaux de surface. Des phénomènes de micro-météorologie seront également étudiés.

(ats)

Ton opinion