19.10.2014 à 16:47

EpidémieUn vaccin expérimental contre Ebola testé à Genève

Le Canada va livrer 800 doses d'un vaccin expérimental contre le virus Ebola à l'OMS. Les tests seront menés aux HUG.

1 / 112
Des chercheurs ont découvert un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola en analysant le sang d'un survivant de la dernière épidémie en Afrique. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à un premier vaccin doté d'une efficacité étendue. (Jeudi 18 mai 2017)

Des chercheurs ont découvert un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola en analysant le sang d'un survivant de la dernière épidémie en Afrique. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à un premier vaccin doté d'une efficacité étendue. (Jeudi 18 mai 2017)

Keystone
Un vaccin contre Ebola, mis au point par des chercheurs canadiens, fera prochainement l'objet d'une nouvelle phase d'essais cliniques. (Mardi 18 octobre 2016)

Un vaccin contre Ebola, mis au point par des chercheurs canadiens, fera prochainement l'objet d'une nouvelle phase d'essais cliniques. (Mardi 18 octobre 2016)

Keystone
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la fin de l'épidémie Ebola en Guinée. (Mercredi 1er juin 2016)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la fin de l'épidémie Ebola en Guinée. (Mercredi 1er juin 2016)

AFP

Le gouvernement canadien va livrer dès lundi 800 doses de son vaccin expérimental contre le virus Ebola à l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce vaccin fera l'objet d'essais cliniques menés par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Le vaccin, dénommé VSV, a été donné par le gouvernement canadien à l'OMS. Celle-ci a mandaté l'hôpital genevois pour stocker ces doses. Les HUG pourront en utiliser une partie dans le cadre d'essais cliniques, a indiqué dimanche Agnès Reffet, chargée de communication de l'hôpital genevois, confirmant une information de la NZZ am Sonntag.

Un protocole de recherche a été établi. Il est actuellement soumis aux commissions d'éthique du canton de Genève et de l'OMS. L'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic devra également donner son feu vert, précise Agnès Reffet.

Conservé à -80 degrés

L'envoi du vaccin a été annoncé samedi par l'Agence de santé publique canadienne (ASPC). Les fioles de vaccin seront expédiées en trois temps, étant donné les difficultés liées au transport d'un vaccin devant être conservé à très basse température (- 80 degrés), explique-t-elle. Le premier envoi aura lieu lundi.

La décision sur les modalités de distribution et d'utilisation du vaccin reviendra à l'OMS, précise l'agence canadienne. Ottawa avait annoncé lundi le lancement d'essais cliniques sur le VSV au Walter Reed Army Institute of Research aux Etats-Unis. Les résultats de ces tests devraient être connus en décembre.

Un autre vaccin expérimental doit faire l'objet d'essais cliniques au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne.

Le virus Ebola en chiffres

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!