Actualisé 20.01.2017 à 12:48

AustralieUn véhicule fonce dans la foule à Melbourne

Le conducteur laisse derrière lui au moins quatre piétons morts et plusieurs blessés dans une rue du centre-ville.

1 / 7
James Gargasoulas au tribunal de Victoria le 22 février 2019.

James Gargasoulas au tribunal de Victoria le 22 février 2019.

AFP
L'homme de 28 ans qui avait tué six personnes et en avait blessé 27 autres, le 20 janvier 2017, à Melbourne, en Australie, vient d'être reconnu coupable de meurtres. (Mardi 13 novembre 2018)

L'homme de 28 ans qui avait tué six personnes et en avait blessé 27 autres, le 20 janvier 2017, à Melbourne, en Australie, vient d'être reconnu coupable de meurtres. (Mardi 13 novembre 2018)

Keystone
Une sixième victime du conducteur fou est décédée, ce lundi. (Mardi 31 janvier 2017)

Une sixième victime du conducteur fou est décédée, ce lundi. (Mardi 31 janvier 2017)

Keystone

Un conducteur fou a semé le chaos vendredi à Melbourne. Il a précipité sa voiture sur la foule, tuant quatre personnes et en blessant une vingtaine d'autres avant d'être arrêté, a annoncé la police qui a écarté la piste terroriste.

Des témoins ont décrit «des corps volant dans les airs» tandis que les piétons couraient pour échapper à la voiture lancée à toute vitesse dans le centre de la plus grande ville d'Australie.

Pas une attaque terroriste

L'île-continent redoute les attaques du groupe djihadiste Etat islamique (EI) sur son sol. Mais la police de l'Etat de Victoria, dont Melbourne est la capitale, a souligné que le sanglant fait divers de vendredi n'avait rien de terroriste.

Agé de 26 ans, le conducteur a été blessé par balle au bras par la police, qui a également précisé qu'il avait des antécédents de problèmes psychiatriques et était lié à des affaires de stupéfiants.

«Il n'y a à ce stade aucune menace supplémentaire pour la population», a affirmé de son côté Stuart Bateson, un autre responsable de la police locale.

Un enfant parmi les victimes

Avant de jeter son véhicule sur la foule peu avant 14h00 (04h00 suisses), le conducteur a été vu bloquant la circulation à un important carrefour du centre-ville, devant la grande gare de Flinders street.

«Cet homme a tourné en rond avec sa voiture au carrefour de Flinders Street et Swanston Street, puis tourné à gauche sur Bourke Street et volontairement foncé sur la foule, poursuivant sa course sur le trottoir», a dit le policier.

Une vidéo amateur postée sur YouTube montre l'homme tournant en rond avec sa voiture tout en haranguant la foule, le torse à moitié sorti de la vitre de sa portière. Trois personnes ont ensuite péri après avoir été percutées sur Bourke Street, selon M. Ashton. Parmi elles, un homme et une femme d'une trentaine d'années et un enfant dont l'âge n'a pas été divulgué.

Quinze ont été blessées, dont cinq grièvement. L'Hôpital royal pour enfants a dit avoir pris en charge quatre mineurs âgés de trois mois à 12 ans.

Connu pour violences domestiques

M. Ashton a indiqué que le conducteur était soupçonné d'avoir poignardé son frère dans la banlieue de Windsor en début de journée. Il était par ailleurs connu pour violences domestiques.

Des chaînes de télévision ont diffusé des images montrant la voiture rouge arrêtée, sa carrosserie enfoncée, ses portes ouvertes et son pare-brise explosé.

Une vidéo amateur montre l'arrestation du conducteur. Allongé face contre terre et les mains attachées dans le dos, l'homme est tiré par les jambes par les forces de police qui l'éloignent du véhicule.

«Il ne s'arrêtait pas, les piétons essayaient de fuir mais il continuait d'avancer, percutant les gens sur son passage», a déclaré un témoin non identifié cité par le «Herald Sun de Melbourne».

L'Open d'Australie pas perturbé

L'Australie, alliée des Etats-Unis, est en alerte pour détecter les cas de radicalisation sur son sol. En décembre 2014, un homme se réclamant de l'Etat islamique a été tué à l'issue d'une prise d'otages qui a coûté la vie à deux autres personnes dans un café du centre de Sydney.

Le pays a encore relevé son niveau d'alerte après l'attentat commis en décembre à Berlin, où 12 personnes ont été tuées par un camion qui a foncé dans la foule d'un marché de Noël. La police australienne avait annoncé l'arrestation de plusieurs personnes qui projetaient des attentats le jour de Noël à Melbourne.

Melbourne accueille en ce moment l'Open d'Australie, à moins de deux kilomètres du lieu de l'accident. Le tournoi est resté ouvert et n'a pas été perturbé, a précisé la police.

.@johanna_nic speaks with witness Jeff Richards who took this confronting vision earlier today in #MelbourneCBDpic.twitter.com/kMR408bQs0— ABC News 24 (@ABCNews24) January 20, 2017

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!