25.07.2012 à 16:05

SabotageUn virus attaque l’Iran au son d’AC/DC

Un nouveau maliciel vise les centrales nucléaires iraniennes. Signe distinctif: il passe du hard rock à plein volume en commettant ses méfaits.

Oubliez Stuxnet ou Flame, les virus hypersophistiqués qui ont pris pour cible le programme nucléaire iranien. Un nouveau malware semble viser les ordinateurs des sites de Natanz et de Qom.

Et ce ver informatique a du style: il diffuse un morceau de hard rock à plein volume en même temps qu’il dérègle certaines machines. Bande-son du méfait: «Thunderstruck», du groupe australien AC/DC.

Info ou intox? C’est un cadre de l’éditeur d’antivirus F-Secure qui révèle l’affaire sur son blog. Mikko Hypponen, directeur technique, explique avoir été mis au courant par un scientifique travaillant pour l’Agence iranienne de l’énergie atomique (AEOI).

Pour l’instant, le spécialiste reste prudent sur l’existence d’un maliciel fan de hard rock. Il confirme en revanche que les courriers qu’il a reçus proviennent bel et bien de l’AEOI.

A suivre.

(SK)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!