05.05.2020 à 12:58

Un voleur de saphir reste en prison

Suisse

Un voleur qui avait sévi lors d'une exposition à Hong Kong avait été reconnu à Baselworld. Sa condamnation a été confirmée par le Tribunal fédéral.

Un vol à Hong Kong peut être jugé en Suisse, a confirmé le Tribunal fédéral.

Un vol à Hong Kong peut être jugé en Suisse, a confirmé le Tribunal fédéral.

Keystone

Un voleur à l'astuce qui avait dérobé un saphir lors d'une exposition à Hong Kong est condamné à deux ans et trois mois de détention. Le Tribunal fédéral confirme le verdict de la justice baloise. L'homme doit également payer une indemnité de 150'000 francs à la firme lésée.

En septembre 2017, le voleur s'était fait présenter un saphir dans un stand, peu avant la fermeture d'une exposition de bijoux et de pierres précieuses à Hong Kong. Profitant d'une seconde d'inattention, il avait remplacé le saphir par un corindon, une pierre bleue également mais de valeur bien moindre, qu'il avait amené avec lui.

La justice bâloise a été validée

La société lésée avait découvert le vol seulement après le retour de l'assortiment en Suisse et avait déposé plainte. Quelque six mois plus tard à Baselworld, l'un des employés avait reconnu le voleur parmi les visiteurs. Alertée, la police avait interpellé l'homme. Celui-ci était porteur d'un corindon taillé comme la pierre qu'il avait échangée à Hong Kong.

Le voleur avait été condamné par la justice du canton de Bâle-Ville pour vol à l'astuce. Les juges s'étaient aussi fondés sur des indices supplémentaires tels que des recherches sur Internet et des discussions avec des acheteurs potentiels intéressés par un saphir.

Dans son arrêt publié mardi, le Tribunal fédéral n'admet que très partiellement le recours du voleur. Ainsi, la réparation du dommage a été limitée à la valeur du saphir, à l'exclusion de toutes autres prétentions. En revanche, les juges de Mon Repos ont rejeté les griefs portant sur la culpabilité et la peine, car les faits n'ont pas été appréciés de manière arbitraire par leurs collègues bâlois (arrêt 6B_735/2019 du 8 avril 2020)

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!