Publié

EnquêteUne affaire de faux Picasso devant la justice suisse

Un Américain doute de l’authenticité de dix lithographies du maître espagnol, vendues par une intermédiaire suisse.

par
Marie Maurisse
Oliver Zihlmann
1 / 3
Au Fine Arts Experts Institute, à Genève, les scientifiques utilisent des outils de pointe pour analyser les tableaux.

Au Fine Arts Experts Institute, à Genève, les scientifiques utilisent des outils de pointe pour analyser les tableaux.

Niels Ackermann / rezo
Dans une pièce blindée du FAEI, les toiles sont parfois passées aux rayons x.

Dans une pièce blindée du FAEI, les toiles sont parfois passées aux rayons x.

Niels Ackermann / rezo
Catherine Reymond (photo) et Andrea Hoffmann, fondatrices de l'Atelier Arte, sont restauratrices d'œuvres d'art au cœur des Ports Francs de Genève. Il leur arrive parfois de repérer des faux.

Catherine Reymond (photo) et Andrea Hoffmann, fondatrices de l'Atelier Arte, sont restauratrices d'œuvres d'art au cœur des Ports Francs de Genève. Il leur arrive parfois de repérer des faux.

Niels Ackermann

Une tête biscornue, tenant une palette, le pinceau posé sur une fine toile. En apparence, cette lithographie de Pablo Picasso semble correcte. Mais quand un collectionneur new-yorkais la reçoit à sa galerie, un jour d’automne 2012, il se met à douter. Un détail lui saute aux yeux: le papier semble jauni artificiellement…

Votre opinion