Publié

ParisUne affiche du film «Diana» retirée près du pont de l'Alma

Une affiche publicitaire du film «Diana», qui était placée à l'entrée du pont de l'Alma à Paris où la princesse de Galles s'est tuée en voiture en 1997, a été retirée. La société d'affichage invoque une «coïncidence» fortuite.

L'affiche du film «Diana» avait été malencontreusement, selon la société d'affichage, placée à côté de l'entrée du tunnel du Pont de l'Alma. Elle a été retirée depuis lors.

L'affiche du film «Diana» avait été malencontreusement, selon la société d'affichage, placée à côté de l'entrée du tunnel du Pont de l'Alma. Elle a été retirée depuis lors.

Keystone

La société d'affichage chargée de promouvoir la sortie en salles de cinéma du biopic consacré à Lady Di a retiré l'affiche placée à côté du tunnel où est décédée la princesse de Galles en 1997, à Paris.

«Nous avons demandé le retrait de cette affiche à la suite d'une polémique dans les médias britanniques», a-t-on ajouté de même source. «On a demandé que cette affiche soit retirée lundi après-midi et eu confirmation qu'elle avait été enlevée dans la soirée».

Plusieurs médias au Royaume Uni se sont indignés de la présence de cette publicité à proximité du lieu où la princesse est décédée dans des conditions dramatiques à 36 ans, le 31 août 1997.

Le site du tabloïd populaire britannique Daily Mail a parlé «d'outrage», citant l'une des meilleures confidentes de Diana Spencer, Rosa Monckton. «Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens face à cette tentative cynique et éhontée de faire du bruit autour d'un film qui n'aurait jamais dû être réalisé», a-t-elle dit.

L'affiche en question, de 120 cm par 176 cm, fait partie d'un réseau. Il y en a «plus d'un millier dans Paris», a-t-on ajouté. Selon l'afficheur JCDecaux, cité par le Huffington Post, ce positionnement controversé résulte d'une «coïncidence».

La princesse de Galles est décédée à la suite d'un accident de voiture, sous le pont de l'Alma à Paris, où elle circulait avec son compagnon Dodi Al-Fayed ainsi que leur chauffeur et le garde du corps, le seul à avoir survécu. Depuis lors, la place de l'Alma est devenue un lieu de recueillement pour nombre d'admirateurs de la princesse.

Le film «Diana», qui sort mercredi en France, a été fraîchement reçu par les critiques britanniques.

(ats)

Votre opinion