Social: Une app de rencontre qui unit par la haine
Actualisé

SocialUne app de rencontre qui unit par la haine

L'application Hater met les personnes qui détestent les mêmes choses en compatibilité. Une manière originale de chercher l'âme sœur.

par
Jonathan Zalts
«Rencontrez quelqu'un qui hait les mêmes choses que vous», tel est le leitmotiv de l'application.

«Rencontrez quelqu'un qui hait les mêmes choses que vous», tel est le leitmotiv de l'application.

Capture Twitter

Si après avoir écumé les sites de rencontre et recherché pendant des mois une personne qui a les mêmes goûts, vous êtes toujours célibataires, nous avons peut-être trouvé une application pour vous.

Contrairement à la plupart de ses semblables qui cherchent à mettre en relation des gens avec des intérêts en commun, Hater utilise une méthode quelque peu différente.

Cette app se démarque des autres en basant la compatibilité entre ses utilisateurs sur ce qu'ils haïssent. Des personnes qui prennent leurs fesses en photos à ceux qui portent des bermudas en passant par Donald Trump, on y retrouve ainsi pas moins de 3000 sujets à détester.

Reprenant le fonctionnement de la plupart des apps de sa catégorie, l'internaute doit donc «swiper» vers le bas s'il déteste, vers le haut s'il adore, ou plus modéré, vers la gauche ou la droite s'il aime ou pas. Un algorithme se charge ensuite de trouver des membres qui n'aiment pas ou détestent carrément les mêmes choses, tout en prenant en compte la géolocalisation.

Pourquoi pas après tout, si les gens s'unissent autour de ce qu'ils aiment, ils le font probablement aussi pour ce qu'ils haïssent.

C'est Brian Alper, un ex-employé de la banque Goldman Sachs, qui est à l'origine du projet. L'application est actuellement en test à New York. Sa sortie définitive est prévue le 8 février, juste à temps pour la Saint-Valentin.

Votre opinion