Publié

TessinUne association d'aide au suicide sous enquête

Une association tessinoise est soupçonnée d'avoir voulu rendre l'aide au suicide «rentable».

Archives/Photo d'illustration, Keystone

La police tessinoise a mené au cours des dernières semaines une perquisition au siège d'une association d'aide au suicide, près de Lugano. Sa présidente, une Italienne de 50 ans résidant dans la région, a été arrêtée et interrogée, puis libérée. Une enquête a été ouverte.

L'association est soupçonnée d'incitation et assistance au suicide en lien notamment avec des aspects financiers de cette activité, a indiqué vendredi le Ministère public tessinois dans un communiqué. D'autres collaborateurs de l'association ont aussi été interrogés.

Durant la perquisition, la police a également acquis des documents en papier, précise le communiqué.

En Suisse, l'aide au suicide est punie s'il y a un mobile égoïste de la part de celui qui aide. Le Code pénal prévoit jusqu'à cinq ans de prison ou une peine pécuniaire.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!