Santé: Une assurance à option pour limiter les coûts
Publié

SantéUne assurance à option pour limiter les coûts

La conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU) propose une nouvelle formule contre la hausse des primes maladie.

La conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU).

La conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU).

Keystone

Pour endiguer la hausse continuelle des primes d'assurance-maladie, la conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU) propose d'introduire l'option d'une assurance avec moins de prestation, relatent Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag.

«Beaucoup d'assurés savent qu'ils n'auront jamais besoin du catalogue complet des prestations proposées par les caisses maladie», déclare-t-elle dans les journaux.

«L'assurance-maladie légère», qui ne financerait que les maladies graves telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou les embolies pulmonaires, devrait ainsi proposer des primes moins élevées, estime l'élue lucernoise.

Votre opinion