Suisse: Une assurance gel pour les fruits et les baies

Publié

SuisseUne assurance gel pour les fruits et les baies

Les producteurs de fruits et de baies pourront compter sur une assurance pour les dégâts liés au gel.

Cette solution garantit aux productrices et producteurs de fruits et de baies assurés un rendement d'au moins 55% en cas de dommages

Cette solution garantit aux productrices et producteurs de fruits et de baies assurés un rendement d'au moins 55% en cas de dommages

Keystone

Suisse Grêle, société d'assurance coopérative des paysans pour les paysans, proposera à partir du 1er janvier 2018 une assurance gel pour les fruits et les baies. Cette nouvelle offre complète l'assurance pour les cultures viticoles.

«Cette solution, développée en concertation avec les producteurs, garantit aux productrices et producteurs de fruits et de baies assurés un rendement d'au moins 55% en cas de dommages de gel printanier», lit-on dimanche dans un communiqué. De quoi garantir les liquidités de l'exploitation. L'assurance peut être souscrite jusqu'au 28 février 2018.

Selon Suisse Grêle, le gel a causé des dommages catastrophiques à l'agriculture à la fin du mois d'avril. «Des pertes de récoltes nettement supérieures à 50 millions de francs ont touché essentiellement les fruits, les baies et les vignes».

De nombreux agriculteurs et viticulteurs ont subi de grosses pertes. Les récoltes des pruneaux, pommes et fraises ont diminué, de même que celles des cerises et abricots. «Dans le secteur fruitier, on peut parler de perte historique», déclarait fin mai Hubert Zufferey, de Fruit-Union Suisse. D'importantes disparités régionales ont cependant été constatées.

Berne a décidé de venir en aide aux producteurs par le biais d'un fonds de 50 millions de francs. Un tiers du fonds de soutien à l'agriculture (155 millions) est ainsi mis à disposition sous forme de crédits sans intérêts.

Suisse Grêle, coopérative fondée en 1880, assure les cultures agricoles d'environ 30'000 exploitations en Suisse, pour une valeur de quelque 2 milliards de francs.

(ats)

Ton opinion