Cisjordanie: Une attaque à la voiture bélier fait un mort

Publié

CisjordanieUne attaque à la voiture bélier fait un mort

Un chauffeur palestinien a été tué par deux soldats israéliens, mardi.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Un Palestinien a perpétré mardi une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie occupée, blessant deux soldats israéliens avant d'être tué par balles, selon l'armée israélienne et le ministère palestinien de la Santé.

L'attaque s'est produite à l'entrée de la localité de Beit Einoun près de Hébron, a précisé l'armée, ajoutant que l'assaillant avait été tué par des membres des forces de sécurité israéliennes. Le ministère palestinien de la Santé a confirmé la mort du chauffeur du véhicule.

Vive tension

Une vive tension règne depuis une attaque vendredi qui a coûté la vie à deux policiers israéliens, tués par trois Arabes israéliens aux abord de l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem. Les trois assaillants ont ensuite été abattus.

La décision des autorités israéliennes d'installer des détecteurs de métaux aux portes de l'esplanade, le troisième lieu saint de l'islam, a suscité de vives protestations de la part des responsables religieux palestiniens, ainsi que des manifestations.

Attaques au couteau

Depuis octobre 2015, Israël et les Territoires palestiniens sont en proie à des violences qui ont causé la mort de 283 Palestiniens, 44 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Érythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l'AFP.

Selon les autorités israéliennes, la plupart des Palestiniens tués l'ont été alors qu'ils perpétraient des attaques au couteau, à l'arme à feu ou à la voiture bélier. D'autres ont été tués dans des raids de l'aviation israélienne à Gaza ou lors de manifestations anti-israéliennes.

(AFP)

Ton opinion