Attaque à NiceL'attaque de Nice du 29 octobre, minute par minute

La surveillance en France a été portée à son niveau maximum face au risque d’attentat après l’attaque au couteau qui a fait trois morts dans une basilique en plein coeur de Nice.

Trois personnes ont été tuées, dont au moins une égorgée, jeudi 29 octobre 2020 vers 08h50 à l’intérieur de la basilique Notre-Dame de Nice. L’auteur, qui hurlait "Allah wa akhbar" (Dieu est grand!) a été interpellé. Le parquet anti-terroriste a été saisi.

Votre opinion

Vendredi, 30.10.2020
08:40

Fin du direct

C'est la fin de ce suivi en direct. Nous vous invitons à retrouver tous nos articles à venir sur les suites de cet attentat dans la rubrique Monde de votre quotidien online. Merci de nous avoir suivis!

04:22

La France en mode alerte au lendemain de l’attentat de Nice

La France réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l’attentat jihadiste qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud) et suscité une immense vague d’émotion dans le pays et à l’étranger.

01:15

Une Brésilienne parmi les morts de l’attentat de Nice, selon Brasilia

«Le gouvernement brésilien annonce, avec une grande affliction, que l’une des personnes tuées était une Brésilienne de 44 ans, mère de trois enfants, résidant en France», a indiqué le ministère dans un communiqué publié en soirée.

Le ministère, qui a déclaré à l’AFP ne pas être à ce stade en mesure de préciser si cette femme avait également la nationalité française, ajoute que «le gouvernement brésilien regrette et condamne avec force cet attentat atroce».

Jeudi, 29.10.2020
20:35

Biden dénonce «l’attentat terrible» de Nice

Le candidat à la Maison-Blanche Joe Biden a dénoncé jeudi «l’attentat terrible» qui a visé une église de Nice et a promis de «travailler avec les alliés» s’il était élu.

«Jill et moi prions pour les Français après l’attentat terrible de Nice qui a visé des innocents dans un lieu de culte. Une administration Biden-Harris travaillera avec nos alliés et partenaires pour empêcher la violence extrémiste sous toutes ses formes», a dit le démocrate sur Twitter, à 5 jours de l’élection présidentielle américaine.

19:06

L'UE appelle au dialogue entre les religions

Les dirigeants des 27 Etats membres de l’UE ont condamné jeudi «dans les termes les plus forts» l’attaque au couteau à Nice, affichant leur «solidarité» avec la France et appelant «au dialogue entre les communautés et les religions».

«Nous condamnons dans les termes les plus forts ces attaques qui représentent (aussi) des attaques envers nos valeurs communes (...) Nous appelons les dirigeants du monde entier à oeuvrer au dialogue et à l’entente entre les communautés et les religions plutôt qu’à la division», ont-ils martelé dans une déclaration commune.

18:24

Trump: «Nous sommes de tout coeur avec les Français»

Le président américain Donald Trump a exprimé jeudi sa solidarité avec la France après une attaque meurtrière au couteau dans une église de Nice, dénonçant des «attaques terroristes» inacceptables.

«Nous sommes de tout coeur avec les Français. L’Amérique est aux côtés notre plus vieil allié dans ce combat», a-t-il tweeté. «Ces attaques terroristes d’islamistes radicaux doivent prendre fin immédiatement», a-t-il ajouté. «Aucun pays, que ce soit la France ou un autre, ne peut plus les tolérer!».

17:50

Le chef de l’ONU condamne une «attaque odieuse»

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres «condamne fermement l’attaque odieuse» survenue jeudi à Nice, dans le sud de la France, au cours de laquelle plusieurs personnes ont été tuées, a déclaré à New York son porte-parole, Stéphane Dujarric.

«Il réaffirme la solidarité des Nations unies avec la population et le gouvernement de la France» dans cette épreuve, a-t-il ajouté lors de son point-presse quotidien.

17:16

La France lance un «message de paix au monde musulman»

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a lancé jeudi un «message de paix au monde musulman», en soulignant que la France était le «pays de la tolérance», pas du «mépris ou du rejet».

«N’écoutez pas les voix qui cherchent à attiser la défiance. Ne nous laissons pas enfermer dans les outrances d’une minorité de manipulateurs», a-t-il déclaré lors de l’examen du budget de son ministère à l’Assemblée nationale.

16:56

L'assaillant est un migrant tunisien de 21 ans

L’attaquant au couteau qui a tué jeudi trois personnes dans la basilique Notre-Dame de Nice, est un Tunisien de 21 ans. Il est arrivé en Europe sur l’île italienne de Lampedusa fin septembre et était en France depuis début octobre.

Selon une «source locale proche du dossier», le jeune homme était arrivé fin septembre à Lampedusa où il avait été mis en quarantaine par les autorités italiennes, avant d’être visé par une obligation de quitter le territoire italien et laissé libre, a-t-on ajouté. Il était en France depuis début octobre.

16:09

Le président français dénonce «une attaque terroriste islamiste»

«C’est la France qui est attaquée»: Emmanuel Macron a dénoncé jeudi depuis Nice «une attaque terroriste islamiste» dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts. «Notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste, une fois encore ce matin ce sont trois de nos compatriotes qui sont tombés à Nice», a déclaré le chef de l’Etat sur place.

Attaque à Nice: Emmanuel Macron adresse «un message d’unité» aux Français

Emmanuel Macron appelle les Français à «l’unité» et à «ne rien céder à l’esprit de division» depuis le lieu de l’attaque mortelle à Nice.

Le président français a ajouté avoir décidé de passer «dans les prochaines heures» la «mobilisation dans le cadre de l’opération Sentinelle de 3000 à 7000 militaires sur notre sol». Il a également assuré le soutien de la Nation toute entière aux catholiques, de France et d’ailleurs. Chacun a le droit de croire ou ne pas croire, mais toutes les religions doivent pouvoir s’exercer librement, a-t-il poursuivi.

«C’est la troisième fois que le terrorisme frappe votre ville, vos habitants», a-t-il rappelé en évoquant les Niçois. «Si nous sommes attaqués, c’est pour les valeurs qui sont les nôtres, pour notre goût de la liberté, pour la possibilité sur notre sol de croire librement et de ne céder à aucun esprit de terreur (...) Nous n’y cèderons rien.» Il a conclu son allocution en appelant à l’unité et «à ne rien céder à l’esprit de division».

16:07

Avignon: un homme armé tué par la police

Un homme de 33 ans, qui menaçait avec une arme de poing des passants dans la rue à Avignon, dans le sud-est de la France, a été tué jeudi matin par les forces de police, ont indiqué les autorités locales qui ont écarté la piste islamiste. «On s’écarte de la piste islamiste. L’homme avait un suivi psychiatrique et a tenu des propos incohérents», a indiqué à l’AFP le parquet d’Avignon.

La police est intervenue peu après 10h00, appelée par un passant signalant qu’un homme équipé d’un pistolet menaçait des gens. «L’homme a foncé sur eux avec son arme et a été tué par les forces de l’ordre», a expliqué un porte-parole de la police d’Avignon. «Il n’y a pas de blessé», a poursuivi cette source. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

15:49

Emmanuel Macron arrive à la basilique Notre-Dame de Nice

Attaque au couteau: Emmanuel Macron arrive à la basilique Notre-Dame de Nice

Le président français Emmanuel Macron arrive à la basilique Notre-Dame de Nice après l’attaque au couteau ayant fait au moins trois morts. (Vidéo: AFP)

14:59

Un homme armé d’un couteau interpellé à Lyon

Un homme afghan en tenue traditionnelle, armé d’un couteau et considéré comme menaçant, a été interpellé jeudi à Lyon, a-t-on appris de source proche du dossier. L’homme allait passer à l’acte, a-t-on ajouté de même source, en qualifiant de «sérieux» cet incident, survenu peu après l’attaque au couteau de Nice.

La personne interpellée «portait un couteau de 30 centimètres et semblait prête à passer à l’acte», a aussi dit à l’AFP Pierre Oliver, le maire du 2e arrondissement de Lyon. Âgé de 26 ans, l’homme déambulait dans la rue Victor Hugo un couteau à la main quand il a été arrêté, a ajouté le parquet de Lyon. Il a été placé en garde à vue pour «port d’arme prohibé et menaces avec arme».

14:37

Le Vatican réagit à son tour

Le Vatican a condamné jeudi l’agression, affirmant que «le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés». «C’est un moment de douleur dans une période de confusion. Le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés», indique un communiqué du porte-parole du Vatican, Matteo Bruni.

«Le pape est informé de la situation et est proche à la communauté catholique en deuil», ajoute le communiqué. «Il prie pour les victimes et leurs proches, pour que cesse la violence, pour que l’on puisse de nouveau nous regarder comme des frères et soeurs et non pas comme des ennemis, pour que le peuple français bien-aimé puisse réagir uni au mal avec le bien», conclut Matteo Bruni.

14:18

Un témoin raconte

La journaliste de Nice-Matin a recueilli le témoignage de ce pizzaiolo qui était à deux pas lors de l'attaque ce matin.

13:12

Castex porte le plan vigipirate au niveau «urgence attentat»

Le plan vigipirate est porté au niveau «urgence attentat» sur l’ensemble du territoire national après l’attentat de Nice, a annoncé jeudi devant l’Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex, précisant qu’un conseil de défense aurait lieu vendredi matin.

Le chef du gouvernement a dénoncé une «attaque aussi lâche que barbare qui endeuille le pays tout entier».

Le niveau «urgence attentat» est le niveau le plus haut du plan vigipirate, le dispositif français de lutte contre le terrorisme.

Il peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

13:10

La Turquie condamne «fermement» l’attaque

La Turquie a «fermement» condamné jeudi l’attaque «sauvage» au couteau à Nice, mettant de côté les vives tensions entre Ankara et Paris pour exprimer sa «solidarité». «Nous condamnons fermement l’attaque qui a été commise aujourd’hui à l’intérieur de l’église Notre-Dame de Nice (...) et présentons nos condoléances aux proches des victimes», a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

«Il est clair que ceux qui ont commis une telle attaque sauvage dans un lieu de culte sacré ne peuvent s’inspirer de quelque valeur religieuse, humaine ou morale que ce soit», a ajouté le ministère, exprimant sa «solidarité avec le peuple français face au terrorisme et à la violence».

Boris Johnson «sous le choc»

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est dit jeudi, dans un tweet en français, «sous le choc» après «l’attaque barbare» qui a fait au moins trois morts dans une église de Nice, au sud-est de la France.

«Je suis sous le choc d’apprendre la nouvelle de l’attaque barbare au sein de la basilique Notre-Dame à Nice. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles, et le Royaume-Uni est aux côtés de la France pour lutter contre la terreur et l’intolérance», a-t-il écrit.

12:41

Angela Merkel "bouleversée"

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé jeudi la «solidarité» de l’Allemagne avec la France après l’attaque au couteau qui a fait trois morts, dont au moins un égorgé, et plusieurs blessés jeudi dans une église de Nice, dans le sud-est de la France.

«Je suis profondément bouleversée par les meurtres cruels dans une église à Nice», a déclaré la dirigeante citée sur le compte Twitter du porte-parole du gouvernement allemand. «Dans ces heures difficiles, l’Allemagne adresse sa solidarité à la nation française», a-t-elle ajouté.

12:18

Il a crié "Allah Akbar"

L’auteur de l’attaque au couteau qui a fait trois morts, dont au moins un égorgé, et plusieurs blessés jeudi dans une église du centre de Nice a crié «Allah Akbar» en assassinant trois fidèles, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

L’agresseur, qui a été blessé par balle lors de son interpellation, a dit s’appeler «Brahim» et être âgé de «25 ans», a-t-on ajouté de même source.

177 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

BUCO

30.10.2020 à 16:58

La France subit inexorablement sa Troisième Guerre Mondiale

Cricri le chêne

30.10.2020 à 09:05

Arrivé à Lampedusa.... on à compris!

Oeillères

30.10.2020 à 08:51

ouiii vite des bougies, une minute de silence, je suis Nice, vous n'aurez pas ma haine, cèpaçalislam. Et demain on aura oublié. Et surtout pas d'amalgame, ce ne sont que des actes isolés.