Saint-Gall: Une attaque dans un train à Salez fait sept blessés
Actualisé

Saint-GallUne attaque dans un train à Salez fait sept blessés

Un homme a bouté le feu au convoi, samedi après-midi. Un enfant de 6 ans fait partie des victimes.

1 / 22
L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)

L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)

Keystone
Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)

Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)

Reuters
La femme de 34 ans décédée des suites de ses blessures infligées par l'assaillant de Salez (SG) était mère de deux enfants de 7 et 10 ans, apprend-on lundi 15 août 2016 peu avant minuit. Elle ne connaissait a priori pas l'assaillant, un Suisse de 27 ans, qui a également succombé à ses blessures (mardi 16 août 2016)

La femme de 34 ans décédée des suites de ses blessures infligées par l'assaillant de Salez (SG) était mère de deux enfants de 7 et 10 ans, apprend-on lundi 15 août 2016 peu avant minuit. Elle ne connaissait a priori pas l'assaillant, un Suisse de 27 ans, qui a également succombé à ses blessures (mardi 16 août 2016)

Keystone

Un Suisse de 27 ans a mis le feu dans un train près de Salez (SG). Il était aussi armé d'un couteau. Il y a sept blessés, dont l'auteur présumé des faits.

«Nous ne savons pas pour l'instant où et pourquoi l'homme est monté dans le train, et s'il connaissait quelqu'un parmi les passagers», selon un porte-parole de la police cantonale saint-galloise. Le jeune homme n'a pas encore pu être interrogé, son pronostic vital étant engagé, tout comme celui d'une de ses victimes.

Le train a été arrêté à cause du drame. «Le conducteur de la locomotive est sous le choc et n'a pas pu encore donner d'informations», a poursuivi porte-parole.

Selon les informations fournies par la police en fin d'après-midi, le jeune homme a bouté le feu à l'aide d'un liquide inflammable. Le feu s'est alors propagé dans le train.

Le jeune homme était aussi armé, au moins, d'un couteau. Outre le jeune homme lui-même, six personnes ont été blessées, dont certaines grièvement, soit par brûlures soit par des blessures au couteau, selon les précisions de la police. «Plusieurs victimes ont dû être héliportées dans des cliniques spécialisées à cause de leurs brûlures», a dit le porte-parole de la police saint-galloise.

Les victimes sont un jeune de 17 ans, un homme de 50 ans, trois femmes âgées de 17, 34 et 43 ans, ainsi qu'un enfant de 6 ans.

Dizaines de passagers

Au moment de l'attaque, plusieurs dizaines de passagers étaient à bord du train. Le drame s'est produit vers 14h20, entre les communes saint-galloises de Buchs et Sennwald, peu avant l'entrée du train en gare de Salez.

En plus d'une forte présence policière, les pompiers, trois hélicoptères de secours et des équipes de soin étaient sur place. Le trafic ferroviaire circulait à nouveau en gare de Salez à 20h. Les dégâts sur le train en question se montent à plus de 100'000 francs.

Le Ministère public saint-gallois a ouvert une enquête pour lésions corporelles graves et incendie volontaire.

(ats)

Votre opinion