République démocratique du Congo: Une attaque de rebelles ougandais fait 24 morts
Publié

République démocratique du CongoUne attaque de rebelles ougandais fait 24 morts

Sept civils font partie des victimes de cette attaque, qui s'est produite dans la nuit de dimanche à lundi dans le Nord-Kivu.

Une veu de la base de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) dans le Nord-Kivu.

Une veu de la base de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) dans le Nord-Kivu.

AFP

Vingt-quatre personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi dans une attaque de rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) et les combats qui ont suivi, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon un nouveau bilan donné par l'ONU.

«Nous avons perdu un Casque bleu (...), quatre soldats (congolais) ont été tués (...), douze ADF également, et sept civils ont été tués à la machette à l'hôpital d'Eringeti», dans le nord de la province du Nord-Kivu, a déclaré à l'AFP le colonel Félix-Prosper Basse, porte-parole de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco).

Un bilan précédent faisait état d'au moins treize morts, dont un Casque bleu malawite.

Selon le colonel Basse, un autre Casque bleu et quatre soldats congolais ont été blessés.

Cessez-le-feu au petit matin

Les combats ont cessé avec le jour. «Depuis ce matin, ce sont des opérations de ratissage et de bouclage qui se font», a déclaré le porte-parole onusien, ajoutant que les Forces armées de la RDC (FARDC) avaient repris le contrôle de la ville.

«Le secrétaire général de l'ONU condamne l'attaque menée par les ADF», a déclaré son porte-parole, dans un communiqué publié à New York. Ban Ki-moon «est extrêmement préoccupé par la série d'attaques menées par les ADF au Nord-Kivu, qui ont déjà coûté la vie à plus de 500 civils identifiés depuis octobre 2014», ajoute ce communiqué.

Selon son porte-parole, «le secrétaire général plaide pour une action rapide afin de traduire en justice ceux qui ont perpétré ces attaques».

(AFP)

Votre opinion