France: Une autre candidate RN connaît une première télé difficile

Publié

FranceUne autre candidate RN connaît une première télé difficile

Sophie Carnicer, qui se présente sous les couleurs du parti de Marine Le Pen dans le Territoire de Belfort, s’est retrouvée complètement désemparée sur le plateau de France 3.

par
Michel Pralong
«Je ne connais pas trop, je ne suis pas préparée»: Sophie Carnicer a connu un grand moment de solitude sur France 3.

«Je ne connais pas trop, je ne suis pas préparée»: Sophie Carnicer a connu un grand moment de solitude sur France 3.

Capture France 3

Un premier passage à la télévision, cela n’est jamais facile. De nombreux candidats aux législatives françaises font leurs premiers pas à l’écran lors de cette campagne et cela ne se passe pas toujours bien. Et c’est la deuxième fois que cela se produit dans les rangs du Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen. Il y a une dizaine de jours, Mélanie Fortier demandait, suite à son incapacité à répondre à une question, de couper la séquence, mais c’était du direct.

Rebelote le 18 mai dernier, sur le plateau de France 3, avec Sophie Carnicer, qui se présente dans la deuxième circonscription du Territoire de Belfort. À chaque question posée par le journaliste, ce sont de longs silences, de grosses hésitations et des réponses pour le moins lacunaires. Bref, c’est la catastrophe. Mais sur le plateau, on se montre gentil avec elle, le journaliste Jérémy Chevreuil précisant qu’il s’agit de sa première télé, lui laissant le temps de reprendre ses esprits, mais elle avouera en direct qu’elle est désolée, elle n’a rien préparé.

«J’ai bien senti que personne ne m’enfonçait plus que je ne l’étais», a-t-elle d’ailleurs ensuite reconnu, comme on peut le lire sur le site de BFMTV. Et face aux moqueries sur les réseaux sociaux, elle a dit s’y attendre, tout en avouant: «J’ai eu le courage d’y aller mais j’ai été plus que nulle».

Ton opinion

25 commentaires