Actualisé 29.04.2016 à 16:51

ÉpidémieUne bactérie «très contagieuse» circule au CHUV

Le Centre hospitalier universitaire vaudois est contraint d'annuler des opérations en chirurgie viscérale.

Le Centre hospitalier universitaire vaudois fait face cette semaine à une épidémie d'entérocoques résistants à la Vancomycine (VRE). Pour stopper la progression de cette bactérie, «peu dangereuse mais très contagieuse», le CHUV est contraint d'annuler des opérations en chirurgie viscérale prévues la semaine prochaine. Six patients ont été diagnostiqués comme porteurs et 17 autres qui ont eu des contacts potentiels avec ces derniers ont été isolés.

Par précaution, 20 patients du service non porteurs de la bactérie qui résiste à l'antibiotique vancomycine et qui n'ont pas eu de contacts potentiels vont être dépistés. Au fur et à mesure de la sortie des patients, le secteur touché sera désinfecté, explique le CHUV. Dès lundi, les nouveaux arrivants du service touché seront hospitalisés dans un autre étage pour éviter toute contamination.

En réalité, ces germes sont présents dans le tube digestif de tout un chacun. Mais un patient peut parfois sélectionner une souche résistante. Les VRE - qui ne provoquent que très rarement des infections - peuvent transmettre leur résistance à des bactéries plus dangereuses et provoquer des infections graves. D'où l'importance de prendre des mesures strictes pour limiter la transmission d'un malade à l'autre qui est relativement rapide en raison notamment de la promiscuité hospitalière.

Opérations reportées

Les mesures prises par le CHUV pour contrôler la progression de cette bactérie peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines. Elles ont pour conséquence une diminution temporaire de la capacité d’accueil. Les opérations planifiées en chirurgie viscérale du 2 au 6 mai ont dû être annulées, hormis les interventions urgentes ou qui relèvent d'une pathologie oncologique. Une dizaine de patients sont touchés par ce report.

Épidémie en 2011

En 2011, et dans une moindre mesure en 2015, le CHUV avait déjà été touché par une épidémie d’entérocoques, de souches différentes de celle qui a débuté au centre hospitalier. Celle-ci avait pu être contrôlée avec succès grâce à des mesures similaires à celles qui viennent d’être prises.

(Communiqué)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!