EgyptAir: Une boîte noire confirme la présence de fumée à bord
Actualisé

EgyptAirUne boîte noire confirme la présence de fumée à bord

Les enquêteurs ont pu déterminer que les alertes antifumée s'étaient bien déclenchées avant le crash.

1 / 58
L'hypothèse selon laquelle l'emballement thermique d'un iPhone ou d'un iPad aurait causé un incendie dans le cockpit de l'avion Egyptair qui s'est écrasé en mai 2016 est improbable, selon des experts. (Dimanche 19 mai 2019)

L'hypothèse selon laquelle l'emballement thermique d'un iPhone ou d'un iPad aurait causé un incendie dans le cockpit de l'avion Egyptair qui s'est écrasé en mai 2016 est improbable, selon des experts. (Dimanche 19 mai 2019)

Keystone
Le Bureau d'enquêtes et d'analyses français a annoncé privilégier l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer en mai 2016, faisant 66 morts. (Vendredi 6 juillet 2018)

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses français a annoncé privilégier l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer en mai 2016, faisant 66 morts. (Vendredi 6 juillet 2018)

Keystone
L'Egypte va commencer à rendre les restes des corps des victimes du crash du MS804 d'EgyptAir. L'appareil avait disparu des radars le 19 mai. (Samedi 31 décembre 2016)

L'Egypte va commencer à rendre les restes des corps des victimes du crash du MS804 d'EgyptAir. L'appareil avait disparu des radars le 19 mai. (Samedi 31 décembre 2016)

Les données de l'enregistreur de paramètres de l'avion d'Egyptair qui s'est abîmé le 19 mai en Méditerranée ont été extraites avec succès. Les autorités chargées de l'enquête l'ont annoncé mercredi. «Les premiers éléments montrent que l'intégralité du vol a été enregistrée», a dit l'autorité d'enquête égyptienne.

«Les données enregistrées sont cohérentes avec les messages Acars faisant état de fumée dans les toilettes et dans le compartiment contenant l'électronique embarquée», disent les enquêteurs dans un communiqué. Acars est un système embarqué de communications qui envoie régulièrement des données de vol de l'appareil à la compagnie exploitante.

Certaines parties de l'épave de l'Airbus montrent quant à elles des signes indiquant qu'elles ont été soumises à des températures élevées, indiquent encore les enquêteurs.

La deuxième boîte noire, celle qui enregistre les conversations des pilotes, est actuellement en cours de réparation en France.

Cartes mémoires réparées

Les deux boîtes noires de l'Airbus A320, qui doivent aider à déterminer les causes de la catastrophe, avaient été repêchées mi-juin.

Leurs cartes mémoire étaient illisibles et elles avaient été expédiées par l'Egypte en France pour y être réparées.

Les 66 occupants du vol MS804 d'Egyptair ont tous péri dans la catastrophe.

(afp/ats)

Votre opinion