Record: Une bouteille de whisky vendue 1,85 million de francs

Actualisé

RecordUne bouteille de whisky vendue 1,85 million de francs

Le breuvage, distillé en 1926 et mis en bouteille 60 ans plus tard, a dépassé aux enchères de plus de trois fois son estimation.

par
lematin.ch
Sur la capsule figure encore l'étiquette d'un importateur russe, ce qui montre que la bouteille a au moins séjourné un temps là-bas, sans que l'on sache si le vendeur de cette collection était un Russe ou non.

Sur la capsule figure encore l'étiquette d'un importateur russe, ce qui montre que la bouteille a au moins séjourné un temps là-bas, sans que l'on sache si le vendeur de cette collection était un Russe ou non.

Sotheby's

Le record de la bouteille de whisky la plus chère du monde a été battu cette semaine à Londres. Une bouteille de Macallan 1926 a en effet été adjugée pour 1,452 million de livres (1,85 million de francs) chez Sotheby's. Elle était estimée entre 450 000 et 570 000 francs. Mais on pouvait toutefois s'attendre à ce que les enchères dépassent ces estimations puisqu'une bouteille du même fût avait été vendue en novembre dernier pour 1,5 million de francs, ce qui constituait le précédent record du monde.

Considéré comme le saint-Graal du whisky, le Macallan 1926 est un spiritueux distillé cette année-là et qui a passé 60 ans en fût de chêne avant d'être mis en bouteille en 1986. 40 bouteilles seulement sont issues de ce fût 263 et toutes ne portent pas cette étiquette «fine and rare» («bien et rare»). On estime qu'il n'y en aurait que 14, les autres ayant des étiquettes réalisées par divers artistes. Mais les «fine and rare» sont les plus recherchées, surtout par les collectionneurs qui tentent d'avoir la série complète. Celle-ci porte encore également une étiquette de son importateur russe.

Une collection de 20 ans

C'était la première fois que Sotheby's organisait une vente de spiritueux provenant d'un seul collectionneur. Celui-ci a constitué ce qui est présenté comme la «collection unique de whisky» durant ces 20 dernières années. «Cela a été une véritable passion pour moi, bien que ce n'ait pas été mon objectif», explique-t-il dans le catalogue de la maison d'enchères. «J'ai toujours adoré boire du whisky, comme l'attesteront ma famille et mes amis. On me retrouve presque tous les soirs avec un cigare dans une main et un verre dans l'autre. Mais j'étais d'abord un collectionneur de vin avant d'être attiré par la beauté des étiquettes de scotch. J'ai donc commencé cette collection et réalisé que si je passais vraiment du temps, je pourrais peut-être créer quelque chose de significatif et d'unique. Je suis maintenant prêt à les partager avec des collectionneurs du monde entier.»

Cher le verre

Un partage qui lui a rapporté gros puisque les 467 bouteilles mises en vente en 394 lots ont atteint la somme totale de 7,635,619 millions de livres (9,73 millions de francs), soit près du double de l'estimation de départ. Avec donc cette bouteille de Macallan 1926 qui représente à elle seule un cinquième de la somme. Sotheby's n'a pas révélé le nom de l'acheteur mais précisait dans son catalogue que cette bouteille était «la plus emblématique de toutes les bouteilles de whisky écossais, la pièce maîtresse de toute grande collection et, pour tous ceux qui l'ouvrent et l'apprécient avec leurs amis, une expérience unique dans la vie.» Unique et chère puisque, si l'on estime que l'on peut servir 45 verres de 15 ml, cela fait tout de même plus de 41 000 francs le verre! À déguster donc avec beaucoup de modération.

Michel Pralong

Ton opinion