Publié

Euro MillionsUne cagnotte de 139 millions d'euros

Des millions de joueurs européens tenteront mardi de décrocher le gros lot - équivalent à trois tonnes d'or - pour le plus grand profit de dix loteries de neuf pays et des recettes budgétaires de ces pays.

Photo d'illustration, AFP

Après dix tirages sans gagnant, cette cagnotte sera la quatrième de l'année à atteindre ou dépasser les 100 millions. Selon La Française des Jeux (FDJ), 20 millions de joueurs participent chaque semaine à la loterie européenne.

Le 7 août, lors du tirage de la cagnotte record de 190 millions d'euros, 71,2 millions de grilles, soit près de 40 millions de joueurs, avaient été enregistrées dans les neuf pays d'Euro Millions.

Aucun joueur n'avait remporté cette somme fabuleuse, finalement décrochée au tirage suivant, le 10 août, par un couple de Britanniques qui détient désormais le record absolu des gains à Euro Millions.

La cagnotte débute à 15 millions d'euros, augmente à chaque tirage (mardi et vendredi), en cas d'absence de gagnant au premier rang (sept bons numéros) mais est limitée à 190 millions d'euros. La mise minimum est de deux euros pour une chance infinitésimale sur 116'531'800 de cocher les sept bons numéros.

Davantage de «syndicates»

Et le nombre des joueurs augmente sensiblement avec les grosses cagnottes, selon une enquête menée dans les neuf pays d'Euro Millions (Espagne, Royaume-Uni, France, Luxembourg, Belgique, Suisse avec deux loteries, Portugal, Irlande, Autriche).

Camelot, exploitant de la National Lottery au Royaume-Uni, premier pays participant à Euro Millions avec 23 % des mises en 2011, reste très discrète sur les chiffres de joueurs et de mises. Elle lâche seulement que, d'une manière générale, quand le jackpot atteint ou dépasse la centaine de millions, il y a davantage de joueurs et de "syndicates" (joueurs groupés) à miser.

Même discrétion chez Swisslos (Suisse alémanique, Tessin, Principauté du Liechtenstein), l'une des deux loteries suisses à proposer Euro Millions. La Loterie Romande (Suisse romande) explique que 750'000 grilles sont jouées en moyenne pour chaque tirage, le nombre de grilles jouées augmentant de 20% en cas de grosse cagnotte.

La Loterie nationale belge est plus diserte. Ainsi, lors d'une cagnotte à 15 millions d'euros (22 juin), les mises ont totalisé 4,8 millions d'euros pour 676'000 joueurs.

Vendredi lors de la cagnotte à 119 millions d'euros, les mises ont totalisé 6,7 millions (856'000 joueurs). Le 10 août, avec un jackpot à 190 millions, les mises avaient même atteint 15 millions d'euros.

Deuxième pays

Enfin, les points de vente frontaliers des Pays-Bas et de l'Allemagne, pays où Euro Millions n'existe pas, voient leurs ventes augmenter en cas de grosses cagnottes.

En France, deuxième pays avec 21,7 % des mises, La FDJ explique que 19% des joueurs à Euro Millions sont des joueurs réguliers pour une mise moyenne de 4,96 euros dans ses 21'000 points de vente.

Gagnant de la cagnotte ou pas mardi soir, les premiers bénéficiaires seront de toute façon les dix loteries d'Euro Millions, le fisc et les organisations caritatives qui reçoivent une partie des mises des joueurs.

Ainsi les bénéfices de Camelot financent des opérations de sauvegarde et d'entretien du patrimoine britannique. La Santa Casa de Misericórdia, très vieille organisation de charité qui a la monopole des jeux d'argent au Portugal, verse ses bénéfices à ses oeuvres sociales.

La FDJ (11,4 milliards d'euros de mises en 2011), dont le capital est notamment détenu par l'Etat (72 %) et par deux associations d'anciens combattants (13 %), verse 3 milliards d'euros par an de taxes et d'impôts et de contributions au développement du sport français.

(AFP)

Votre opinion