Los Angeles: Une cérémonie en hommage à Carrie Fisher et Debbie Reynolds

Publié

Los AngelesUne cérémonie en hommage à Carrie Fisher et Debbie Reynolds

Une foule nombreuse à participé samedi, au cimetière Forest Lawn, à un hommage aux deux comédiennes qui s'est voulu drôle et distrayant, selon la volonté des disparues.

par
Laurent Siebenmann/CoverMédias
Des chants ont également accompagné la cérémonie en hommage à Debbie Reynolds et sa fille Carrie Fisher, samedi à Los Angeles.

Des chants ont également accompagné la cérémonie en hommage à Debbie Reynolds et sa fille Carrie Fisher, samedi à Los Angeles.

AFP

Carrie Fisher et sa mère, l'actrice Debbie Reynolds, ont été dûment fêtées lors d'une cérémonie publique samedi 25 mars, au cours de laquelle rires et pleurs ont fusé parmi les célébrités invitées.

Trois mois après leur disparition tragique, à 24 heures d'intervalle, les 27 et 28 décembre, les deux stars ont donc été célébrées une dernière fois. Debbie Reynolds a été enterrée avec une urne contenant les cendres de sa fille le 6janvier, au Forest Lawn Cemetery de Los Angeles. Parmi les temps forts de cette cérémonie, on a pu voir le certificat de naissance de Carrie Fisher se transformer en celui de la Princesse Leïa, ainsi qu'un montage de plusieurs de ses apparitions au cinéma ou à la télévision. Le tout était accompagné du thème de «Star Wars» consacré à la Princesse Leïa, composé par John William. L'un des moments les plus touchants de la cérémonie a été l'apparition sur scène de R2D2, robot culte de la saga. Il a arpenté la scène, semblant perdu, tout en émettant ses « bip bip » emblématiques.

Todd Fisher, frère de Carrie et fils de Debbie Reynolds, avec R2D2.

Todd Fisher, frère de Carrie et fils de Debbie Reynolds, avec R2D2.

On a aussi pu voir un diaporama de photos de l'actrice, accompagné de «You're Beautiful», le tube écrit par James Blunt en 2005. Le chanteur était très proche de l'actrice, qui était la marraine de son fils. À la fin du montage, devant un public en pleurs, Todd Fisher a révélé que James Blunt et Carrie Fisher étaient « profondément en phase », et que le chanteur avait écrit sa chanson chez elle « Sur le piano de sa salle de bain, comme on en a tous un », a-t-il déclaré en riant.

L'acteur Dan Aykroyd, fiancé à l'actrice avant leur séparation en 1980, a aussi fait rire le public. Il s'est souvenu de la fois où il avait pratiqué la manœuvre de Heimlich pour la sauver alors qu'elle s'étouffait avec des choux de Bruxelles. Puis l'ambiance a repris une tonalité plus sombre quand une chorale réputée, The Gay Men's Chorus of Los Angeles, a entamé «True Colors», le tube de Cyndi Lauper de 1986.

Le présentateur de Movie Channel Ben Mankiewicz a vanté les mérites du « détecteur de conneries » de Carrie Fisher et de jeunes danseurs locaux ont montré leurs talents sur «Singin' in the Rai»n, la chanson culte du film éponyme de 1952, qui a rendu Debbie Reynolds célèbre alors qu'elle n'avait que 19 ans. « Je pense que Debbie aurait aimé ça », s'est avancé Todd Fisher. Il a également présenté à l'assistance les animaux de compagnie auxquels Carrie Fisher tenait beaucoup, notamment son bouledogue français Gary, qui a parcouru la planète avec elle.

C'est maintenant Billie Lourd, la fille de l'actrice et star de «Scream Queens», qui prend soin du canidé. La jeune femme n'était pas à la cérémonie, contrairement à ce qui était prévu. Archie, le perroquet de Carrie Fisher que lui avait offert la légende de la musique David Geffen était en revanche, lui, bien présent.

Ton opinion