Chine - Une course contre la montre s’engage pour extirper les rescapés
Publié

ChineUne course contre la montre s’engage pour extirper les rescapés

Après l’écroulement d’un bâtiment hôtelier lundi à Suzhou, appelé «La Venise de l’Orient», le bilan se monte à 8 morts et 9 disparus sont toujours recherchés.

Les secours cherchent les corps sous les décombres, le 12 juillet 2021.

Les secours cherchent les corps sous les décombres, le 12 juillet 2021.

REUTERS

Le bilan de l’effondrement d’un hôtel dans l’est de la Chine a grimpé à huit morts et neuf disparus, ont annoncé mardi matin les autorités, après une nuit d’intenses opérations de secours.

Le drame s’est produit lundi en milieu d’après-midi dans la grande ville touristique et historique de Suzhou, à environ 80 km à l’ouest de Shanghai.

Au total, 14 personnes ont été sorties des décombres depuis la catastrophe - dont huit morts et cinq blessés, a indiqué la mairie dans un communiqué diffusé sur le réseau social Weibo.

Neuf disparus

Il reste neuf disparus et «les équipes de secours sont pleinement mobilisées pour les retrouver», selon la même source. Le précédent bilan faisait état d’un mort et de 10 personnes encore coincées.

La télévision publique CCTV a diffusé mardi des images de sauveteurs en tenue orange et casqués, dégageant de petits débris à la main sur une pile de gravats et sous une structure métallique désarticulée.

Les secouristes, aidés de 120 véhicules, d’engins de chantier, de chiens, de pinces coupantes ou encore de détecteurs de présence étaient mobilisés toute la nuit pour poursuivre les recherches, a souligné la mairie.

L’hôtel Siji Kaiyuan, de moyenne gamme, avait ouvert en 2018 et comprenait 54 chambres, ainsi qu’une salle de banquet, selon sa description sur le site de réservations touristiques Ctrip.

Suzhou est peuplée d’environ 12 millions d’habitants. Elle est connue pour ses jardins classiques et ses canaux, qui lui valent parfois le surnom de «Venise de l’Orient».

Précédents sinistres

Des effondrements d’immeubles surviennent régulièrement en Chine. La plupart des enquêtes qui sont ensuite menées mettent en lumière le non-respect des normes de construction.

En mars 2020, un hôtel réquisitionné comme lieu de quarantaine contre l’épidémie de Covid-19 s’était écroulé dans la ville côtière de Quanzhou (est), tuant 29 personnes.

L’année précédente, l’effondrement d’un bâtiment commercial en cours de rénovation à Shanghai avait provoqué la mort d’une dizaine de personnes.

En 2016, au moins 20 personnes étaient mortes lorsque des bâtiments sommaires de plusieurs étages, où étaient hébergés des ouvriers migrants, se sont écroulés dans la ville de Wenzhou (est).

(AFPE)

Votre opinion

0 commentaires