Casse de Bussigny (VD): Une des parties ira jusqu'au Tribunal fédéral

Publié

Casse de Bussigny (VD)Une des parties ira jusqu'au Tribunal fédéral

L'un des principaux auteurs du braquage d'un fourgon à Bussigny en 2015 voit sa peine réduite, tandis que l'autre fera recours.

L'un des braqueurs est détenu au Bois-Mermet (Canton de Vaud).

L'un des braqueurs est détenu au Bois-Mermet (Canton de Vaud).

Keystone

Le Tribunal cantonal vaudois maintient les peines infligées aux deux recourants dans l'affaire du casse de Bussigny (VD). Il accorde néanmoins au frère une réduction d'une partie de ses jours de prison pour détention illicite. La sœur ira jusqu'au Tribunal fédéral.

Interrogée lundi par Keystone-ATS, l'avocate Coralie Devaud dit sa satisfaction après l'audience d'appel de jeudi. Son recours a été partiellement admis par le Tribunal cantonal.

Certes, son client voit sa peine de 7 ans confirmée, mais il obtient une réduction d'un tiers d'une part de sa détention, soit 196 jours. Le Ministère public réclamait 9 ans.

Bon rabais

"C'est une première à ce niveau dans le canton de Vaud", souligne l'avocate. La réduction découle de la période d'incarcération au Bois-Mermet dans une cellule considérée comme "illicite" vu notamment le nombre trop faible de m2 à disposition du détenu.

L'homme est incarcéré depuis mai 2016. Seul le séjour au Bois-Mermet est pris en compte dans le calcul de la Cour d'appel pénale.

Le tribunal a en outre confirmé la peine de 4 ans infligée à la sœur, alors que son avocat Etienne Campiche avait plaidé pour qu'elle ne retourne pas en prison. Il fera recours au Tribunal fédéral, a indiqué sa consoeur Coralie Devaud.

Gros butin

Pour rappel, le braquage du fourgon s'est déroulé le 30 décembre 2015 à Bussigny (VD) au siège de la société Protect'Service. Les voleurs ont pu s'emparer de 2,1 millions de francs. Une bonne partie de l'argent a disparu. Personne n'a été blessé durant l'attaque.

(ats)

Ton opinion