Rentrée: Une élève a été exclue de l'école parce qu'elle porte le voile
Publié

RentréeUne élève a été exclue de l'école parce qu'elle porte le voile

Une élève de 9e année du canton de Berne n'a pas pu suivre les cours la semaine dernière après être venue voilée à l'école.

par
Daniel Glaus
Leyla* et ses parents se battent pour que la jeune fille puisse suivre les cours voilée dans son école de Thoune (BE).

Leyla* et ses parents se battent pour que la jeune fille puisse suivre les cours voilée dans son école de Thoune (BE).

Marco Zanoni

Après avoir suivi deux heures de cours lundi dernier dans son école à Thoune, une jeune fille de 14 ans a été forcée à rentrer à la maison. Son tort? Etre venue voilée à l'école. Une pratique qui, selon le directeur, contrevient aux règles de l'école, qui interdisent de se couvrir la tête.

La direction n'a pas souhaité s'étendre sur ce cas et indique simplement: «Nous sommes au milieu d'un processus, nous avons un bon contact avec les parents et menons des discussions constructives. Une solution se profile.» Sans dire en quoi cette solution consiste.

Directive cantonale

Un compromis semble toutefois difficile à trouver car la jeune fille et ses parents pointent une directive de la Direction de l'instruction publique du canton de Berne. Le document de douze pages aborde explicitement la question du voile: «Le canton de Berne n'a pas édicté de directives concernant la tenue vestimentaire dans les écoles. Les élèves ont donc le droit de porter des kippas, voiles, crucifix et autres, ou encore d'avoir une coiffure à tendance religieuse.»

Ces directives s'appliquent à tous les établissements, confirme la Direction de l'instruction publique. «Si la description de l'élève est correcte, nos services vont parler de cette situation avec le directeur», explique Erwin Sommer, le chef du Service de l'enseignement obligatoire et d'orientation.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion