Une élue républicaine compare le masque Covid à un slip

Publié

États-UnisUne élue républicaine compare le masque Covid à un slip

Marjorie Taylor Greene s’est demandé comment une protection faciale pouvait empêcher de transmettre la maladie alors que les sous-vêtements ne retiennent pas l’odeur des pets.

par
Michel Pralong
Marjorie Taylor Greene avait été bannie de Twitter pour ses fausses infos sur le Covid. Elle est de retour.

Marjorie Taylor Greene avait été bannie de Twitter pour ses fausses infos sur le Covid. Elle est de retour.

Getty Images via AFP

La républicaine Marjorie Taylor Greene, qui siège à la Chambre des représentants pour la Géorgie, a été bannie de Twitter pendant 11 mois pour avoir diffusé des informations erronées sur le Covid. Cette femme de 48 ans est connue pour ses soutiens aux théories du complot et a d’ailleurs été exclue de deux comités de la Chambre suite à ses prises de position.

Mais elle fait partie des comptes rétablis par Elon Musk après que ce dernier a racheté Twitter. Et elle n’a pas tardé à s’y faire à nouveau remarquer. En quelques jours à peine, elle a multiplié les messages, répétant à tue-tête qu’elle n’était pas vaccinée ou faisant un lien entre vaccin Covid et cancer.

Dans l’un de ses derniers messages, elle s’indigne de voir encore autant de gens porter des masques. «Je veux juste vous demander. Si une paire de sous-vêtements, vraiment épais, en coton de haute qualité, ne peut pas vous protéger d’un pet, alors comment un masque vous protègera-t-il du Covid??».

Consternation de certains internautes qui lui rappellent qu’une molécule de gaz n’a pas la même taille qu’une gouttelette, qu’on ne porte pas des chaussettes comme préservatifs et qui s’inquiètent du manque de connaissance scientifique d’une élue, comme le souligne l’HuffPost. Beaucoup remercient ironiquement Elon Musk pour avoir redonné la parole à de telles personnes.

Ton opinion