Insolite: Une élue s’inquiète à Berne des dégâts causés par le vautour fauve

Publié

InsoliteUne élue s’inquiète à Berne des dégâts causés par le vautour fauve

Selon une parlementaire, des dégâts ont été observés dans différentes régions sur les animaux de rente dans les alpages en raison de la présence toujours plus nombreuse de ces rapaces. Elle a interpellé le Conseil fédéral.

par
Christine Talos
Un vautour fauve plane dans les montagnes. Son envergure peut aller jusqu’à 2,6 mètres.

Un vautour fauve plane dans les montagnes. Son envergure peut aller jusqu’à 2,6 mètres.

AFP

Faut-il s’inquiéter de présence toujours plus forte du vautour fauve en Suisse? La conseillère nationale Esther Friedli (UDC/SG) a interpellé lundi le Conseil fédéral à ce sujet à l’occasion de la traditionnelle heure des questions. Dans sa question, elle relève que cet été, des dégâts ont été observés dans différentes régions sur le bétail dans les pâturages en raison de la présence accrue de ces grands rapaces. Selon, elle, la croissance de leur population rendra l’élevage d’animaux de rente encore plus difficile à l’alpage. Du coup, elle voulait savoir ce que le Conseil fédéral comptait faire pour lutter contre la croissance du vautour fauve (qui est une espèce protégée) et quelles étaient les possibilités de régulation.

La population va grandir, indique le Conseil fédéral

Le gouvernement lui a expliqué que le vautour fauve était un hôte régulier dans nos montagnes entre avril et octobre. Et de rappeler qu’au printemps 2005, il y a eu pour la première fois une grande incursion en Suisse avec 122 rapaces. Des troupes comptant jusqu’à 40 vautours ont en outre pu être observées. Le Conseil fédéral a donc prévenu: «Il faut s’attendre à ce que les incursions de grandes troupes de vautours fauves se poursuivent dans les années à venir».

Quant à leur régulation éventuelle, Berne s’est borné à répondre que si une espèce animale protégée présente un effectif trop élevé et qu’il en résulte des dommages importants ou une menace considérable, les cantons peuvent, avec l’accord préalable du Département fédéral de l’environnement, prendre des mesures pour réduire l’effectif.

L’un des plus grands oiseaux d’Europe

Selon la Station ornithologique suisse de Sempach, le vautour fauve est aujourd’hui un estivant régulier en Suisse. Avec une envergure allant jusqu’à 2,6 mètres, cet impressionnant rapace, qui peut peser jusqu’à 11 kg, est l’un des plus grands oiseaux d’Europe. Il est en effet toujours plus présent sous nos contrées l’été, en raison d’un projet de réintroduction en France.

Les vautours, qui sont des oiseaux charognards, sont souvent considérés comme des messagers de la mort. Mais rien ne serait plus faux: les vautours jouent un rôle précieux de «police sanitaire», selon la station de Sempach. «Grâce à leur excellente vue, ils découvrent très vite les cadavres et les «nettoient» en très peu de temps. Ils préviennent ainsi la propagation d’épidémies», précise-t-elle.

À vos jumelles

Où observer le vautour fauve en Suisse? Selon les spécialistes, ce sont dans les Alpes et les Préalpes vaudoises, fribourgeoises et valaisannes qu’on a le plus de chances de l’apercevoir tournoyer lentement en groupe dans les airs. Le col du Jaun (FR/BE), le lac Noir (FR), le Pic-Chaussy, le massif des Diablerets, la région de Rougemont ou le col de Chaude (VD) sont quelques-uns des «spots» les plus prisés des ornithologues.

Les sites où ont été aperçus des vautours fauves ces 20 dernières années.

Les sites où ont été aperçus des vautours fauves ces 20 dernières années.

Station ornithologique de Sempach

Ton opinion

5 commentaires