16.08.2019 à 09:48

Une Étoile que Young Boys n'aura pas facilement

Football

YB collectionne les étoiles de champion. Il aimerait s'en offrir une carougeoise ce vendredi soir en 32e de finale de Coupe.

par
Jean-Claude Schertenleib
L'entraîneur carougeois Jean-Michel Aeby (de face) attend de ses joueurs qu'ils soient «persuadés que l'exploit est possible en entrant sur le terrain».

L'entraîneur carougeois Jean-Michel Aeby (de face) attend de ses joueurs qu'ils soient «persuadés que l'exploit est possible en entrant sur le terrain».

Laurent Guiraud

Lors des deux tours préliminaires qui ont permis à Étoile Carouge d’entrer dans le tableau principal de la Coupe de Suisse, Jean-Michel Aeby, le coach de la Fontenette, a tenu le même discours motivateur: «Si ça se passe bien maintenant, nous aurons une récompense: un grand du pays!»

A ce moment-là, il ne pouvait encore deviner que ce serait le plus grand de tous à l’heure actuelle: «Young Boys, c’est ce qui se fait de mieux en Suisse depuis deux à trois ans. Quand un «petit», comme nous, reçoit un si grand, il faut essayer de ne pas changer ses habitudes, continuer de faire ce que nous faisons chaque week-end.»

Jean-Michel Aeby connaît parfaitement ses hommes, il sait de de quoi ils sont capables. Et Young Boys? «Se renseigner sur l’adversaire, c’est la première de mes missions. Mais il y a tant de joueurs dans le contingent, il est difficile d’imaginer lesquels entreront sur le terrain ce soir. Donc, quel système sera privilégié. Mais peu importe, la qualité sera présente.»

Comment faire pour inquiéter ce géant? «Si on met trop de pression sur les gars, elle peut devenir négative. Plusieurs de mes joueurs ont évolué au plus haut niveau en Suisse; depuis le tirage au sort, ils ont expliqué aux autres que... eh bien, que cela reste un match de foot. Et qu’il faut le réussir. Nous devons bien sûr avoir un grand respect de l’adversaire, mais nous devrons aussi prendre des risques, leur proposer un vrai combat physique. La Coupe, c’est aussi l’horloge, on sait que plus le temps passe sans que le favori marque, plus les chances augmentent de réussir un exploit. Alors oui, on va proposer un bloc compact, essayer de diminuer au maximum les espaces; mais attention, le foot au niveau de YB, cela va très vite dans les transitions.»

Recevoir le champion. Le respecter. Rester concentré, bien organisé. Mais aussi, Jean-Michel Aeby? «Oser jouer! Mon équipe sait le faire, elle doit entrer sur le terrain en étant persuadée que l’exploit est possible.»

Cette Étoile-là, YB ne la décrochera pas facilement!

Le programme des clubs romands

Coupe de Suisse, 32es de finale

Vendredi:

19.30 Étoile Carouge (PL) - Young Boys (SL)

Samedi:

16.00 Wetzikon (2e) - Meyrin (1re)

17.00 Pully (2e) - Bâle (SL)

17.00 Echallens (1re) - Servette (SL)

17.00 Altstätten (2e) - Bassecourt (1re)

18.00 Iliria (2e) - Lausanne-Sport (CL)

18.00 Allschwil (2e i) - Sion (SL)

18.00 Bulle (1re) - Chiasso (CL)

18.00 Perly-Certoux (2e) - Stade Lausanne Ouchy (CL)

18.00 Saxon (2e) - Spiez (2e i)

18.00 Monthey (2e i) - Saint-Gall (SL)

19.00 Mutschellen (2e) - Stade Nyonnais (PL)

Dimanche:

14.00 Béroche-Gorgier (2e) - Olten (2e i)

15.00 Bernex-Confignon (2e i) - Thoune (SL)

15.00 Escholzmatt-Marbach (4e) - Bavois (PL)

15.00 Schönberg (2e) - Olympique Genève (1re)

15.00 Uster (2e) - Lancy (1re)

16.00 Yverdon (PL) - Neuchâtel Xamax (SL)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!