Actualisé

St-MoritzUne facture salée pour le pasteur de Boris Becker

Le pasteur qui a uni Boris Becker à un mannequin en juin 2009 à St-Moritz (GR) y réfléchira à deux fois avant de marier une autre célébrité.

L'homme d'Eglise devra payer une partie des frais d'avocat de l'ex-star du tennis allemande.

L'homme d'Eglise devra payer une partie des frais d'avocat de l'ex-star du tennis allemande.

Keystone

Partiellement débouté devant le tribunal de Zoug sur un litige lié à ses honoraires, il devra finalement payer une partie des frais d'avocat de l'ex-star du tennis allemande.

465 francs: c'est ce que va finalement empocher l'homme d'Eglise pour le mariage de Boris Becker et du mannequin néerlandais Lilly Kerssenberg. Sa facture s'élevait pourtant à 9600 francs. Mais le tennisman avait refusé de payer plus que les 2100 francs d'honoraires convenus à l'origine.

L'affaire avait donc atterri devant le tribunal de Zoug, lieu de domicile de Boris Becker, en octobre dernier. L'ecclésiastique arguait que ses honoraires de base avaient été largement dépassés par les exigences liées à la célébrité des mariés.

Le tribunal lui a donné raison sur certaines requêtes, obligeant l'ancien vainqueur de Wimbledon à payer au total 3400 francs au pasteur, soit 1300 de plus que le montant convenu, selon le jugement.

Mais la Cour l'a débouté sur une grande partie des points, expliquant qu'il n'avait pas détaillé sa facture et que les frais n'étaient en partie pas prouvés. Il devra dont participer aux frais d'avocat de la célébrité allemande, à hauteur de 2935 francs.

Appel possible

En comptant ses propres frais, l’affaire lui aura donc coûté plus que ce que elle ne lui aura rapporté. Il a encore la possibilité de faire appel. Son avocat n’était pas joignable jeudi pour en savoir plus.

L’avocat de Boris Becker, contacté par l’ats, s’est lui montré satisfait du verdict. L’ancien joueur de tennis ne fera pas appel.

(ats)

Votre opinion