Australie: Une faute d'orthographe entache 46 millions de billets
Actualisé

AustralieUne faute d'orthographe entache 46 millions de billets

Un observateur attentif a découvert un «i» manquant dans un minuscule mot de la nouvelle coupure de 50 dollars.

par
Michel Pralong
L'erreur se trouve dans les lignes horizontales au-dessus de l'épaule droite d'Edith Cowan, qui sont en fait un texte microscopique.

L'erreur se trouve dans les lignes horizontales au-dessus de l'épaule droite d'Edith Cowan, qui sont en fait un texte microscopique.

., AFP

La banque centrale australienne devra établir les responsabilités pour savoir d'où vient l'erreur et mettre les points sur les «i» . Sur la nouvelle coupure de son billet de 50 dollars, mise en circulation en octobre 2018, il manque en effet le troisième «i» dans le mot «responsibility», écrit «responsibilty». Mais comment se fait-il que personne ne s'en soit aperçu avant? En fait, il faudrait plutôt se demander comment un particulier a pu repérer l'erreur. Car la faute se situe sur le dernier mot de la deuxième ligne d'un texte quasi microscopique situé au-dessus de l'épaule droite de la femme qui figure sur le billet, Edith Cowan.

La coquille est «responsibilty», dernier mot de la deuxième ligne. Photo AFP

La coquille est «responsibilty», dernier mot de la deuxième ligne. Photo AFP

Ce texte est un extrait de l'allocution prononcée en 1921 par la première représentante féminine élue au parlement: «Je me tiens ce jour dans la position unique d'être la première femme élue dans un parlement australien et c'est une grande responsabilité d'être la seule femme ici...» L'observateur suffisamment attentif pour dénicher la coquille s'est empressé de communiquer sa découverte aux radios du pays, rapporte le «Sydney Morning Herald».

La Reserve Bank of Australia a expliqué que l'erreur lui avait déjà été signalée en décembre, mais qu'elle ne comptait pas rappeler les billets. Normal, puisqu'elle en a imprimé... 46 millions. D'autant que, même avec une faute, ces coupures restent parfaitement valables. La coquille sera toutefois corrigée lors des prochains tirages. Selon un concepteur de billets de banque interrogé par le journal, les erreurs d'impression sont fréquentes, mais c'est la première fois qu'il voit une faute d'orthographe. Et même si ce type de défaut fait souvent le bonheur des collectionneurs, la quantité imprimée de ces «mauvais» billets ne devrait guère les faire valoir à l'avenir plus que 50 dollars australiens.

Votre opinion