Sida – Une femme a «guéri» du VIH sans aucun traitement
Publié

SidaUne femme a «guéri» du VIH sans aucun traitement

Une jeune femme diagnostiquée séropositive en 2013 n’a plus de trace du virus dans son corps. C’est le 2e cas connu au monde.

par
Renaud Michiels
Une femme argentine a éliminé tout virus intact de VIH (ici, en vert) qui était présent dans son organisme.

Une femme argentine a éliminé tout virus intact de VIH (ici, en vert) qui était présent dans son organisme.

iStock

Une femme de 31 ans originaire d’Esperanza, en Argentine, a été diagnostiquée séropositive en 2013. Elle n’a jamais pris de traitement antirétroviral à part durant une courte période, six mois durant une grossesse, pour ne pas contaminer son bébé. Aujourd’hui pourtant, il n’y a plus aucune trace du VIH dans son organisme. Elle aurait naturellement éliminé le virus, ou «guéri» toute seule.

Ce cas a été relaté mardi dans la revue «Annals of Internal Medicine» par une équipe de chercheurs américains. C’est seulement le second cas documenté de «guérison» spontanée. Le premier avait été identifié par la même équipe en 2020. Il s’agissait d’une Californienne de 67 ans qui elle aussi avait éliminé toute trace du virus à l’origine du sida de son corps.

Les chercheurs notent qu’ils doivent utiliser le conditionnel car il est en fait impossible de prouver qu’il n’y a plus aucune trace du VIH dans le corps de la femme d’Esperanza, explique le «Time». Ils ont cependant analysé près de 1,7 milliard de ses cellules depuis 2017 et n’ont trouvé aucun virus intact capable de se répliquer.

«Miracle du système immunitaire»

«Cest vraiment le miracle du système immunitaire humain qui la fait», a déclaré Xu Yu, immunologiste à Boston, qui fait partie de l’équipe de recherche. Les spécialistes, cependant, ne comprennent pas comment les organismes de la Californienne et maintenant de l’Argentine se sont débarrassés du VIH. Mais la compréhension de ce mécanisme offrirait un espoir de pouvoir mieux lutter contre le VIH et le sida.

La jeune femme d’Esperanza, de son côté, a répondu par mail aux questions de NBC News pour préserver son anonymat. «Jai une famille en bonne santé. Je nai pas besoin de me soigner et je vis comme si de rien nétait. Cest un privilège», a-t-elle simplement commenté.

Votre opinion