Los Angeles: une fillette reçoit le droit d’adopter une licorne

Publié

Los AngelesUne fillette reçoit le droit d’adopter une licorne

Madeline a demandé au service des animaux si elle pouvait avoir cette créature légendaire dans son jardin. Elle a reçu un permis, mais avec des conditions.

par
Michel Pralong
Pour adopter une licorne, il faut polir sa corne avec un chiffon doux au moins une fois par mois.

Pour adopter une licorne, il faut polir sa corne avec un chiffon doux au moins une fois par mois.

Getty Images/iStockphoto

Sans tomber dans la caricature genrée, de nombreuses petites filles sont folles des licornes. Souvenez-vous d’Agnès dans «Moi, moche et méchant 3», qui rêve d’en avoir une. La petite Madeline, à Los Angeles ne souhaite elle aussi qu’une chose: en adopter une.

Mais alors que son projet semble insensé, la petite fille est pourtant très pragmatique. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises lorsque son rêve deviendra réalité, elle a écrit une lettre aux autorités de contrôle des animaux de la ville, écrit le «Guardian». «Cher comté de Los Angeles, j’aimerais votre approbation pour avoir une licorne dans mon jardin si je peux en trouver une», a-t-elle demandé.

Une plaque officielle

Premier miracle, elle a obtenu une licence pour licorne. Marcia Mayeda, la directrice du département, lui a envoyé une étiquette en métal rose en forme de cœur avec la mention «Permanent Unicorn License» dessus, ainsi qu’une poupée licorne blanche avec des oreilles roses, des sabots violets et une corne d’argent.

Reste qu’on n’élève pas une licorne n’importe comment. L’autorisation a été soumise à conditions. La licorne doit être suffisamment exposée à la lumière du soleil, aux rayons de lune et aux arcs-en-ciel. Et il faut polir sa corne au moins une fois par mois avec un chiffon doux. De plus, toute étincelle ou paillette saupoudrée sur l’animal doit être non toxique et biodégradable. Et il faut nourrir la créature mythique de pastèque au moins une fois par semaine.

La directrice a félicité Madeline pour son sens des responsabilités en ayant demandé la permission à l’avance et pour avoir réfléchi «aux exigences requises pour fournir un foyer aimant aux animaux».

Ton opinion

2 commentaires