Construction: Une Française à la tête des finances de LafargeHolcim
Publié

ConstructionUne Française à la tête des finances de LafargeHolcim

Géraldine Picaud était depuis 2011 directrice des finances et membre du comité exécutif du numéro un mondial des verres ophtalmiques, le groupe français Essilor,

LafargeHolcim accueillera bientôt une nouvelle directrice des finances.

LafargeHolcim accueillera bientôt une nouvelle directrice des finances.

Keystone

Le cimentier franco-suisse LafargeHolcim enregistre un changement à la tête de ses finances. Géraldine Picaud, une Française de 47 ans, prendra la succession du titulaire actuel, le Néerlandais Ron Wirahadiraksa, le 1er février prochain.

Géraldine Picaud était depuis 2011 directrice des finances et membre du comité exécutif du numéro un mondial des verres ophtalmiques, le groupe français Essilor, a indiqué lundi LafargeHolcim. Elle siégera aussi au sein de la direction générale du cimentier, né de la fusion il y a trois ans du français Lafarge et du st-gallois Holcim.

La nouvelle cheffe des finances possède déjà une expérience professionnelle en Suisse, rappelle le communiqué du numéro un mondial des matériaux de construction. Elle a travaillé en effet pour le compte de l'entreprise ED&F Man à Winterthour (ZH), active dans le négoce international de matières premières.

Large expérience

Auditrice de formation, Géraldine Picaud a vu sa carrière passer aussi par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Elle est l'une des rares femmes occupant un siège de directrice des finances d'un groupe du CAC 40, qui est l'indice des valeurs vedettes de la Bourse de Paris (le SMI français).

Au-delà, Géraldine Picaud siège dans le conseil d'administration du spécialiste français en matériel ferroviaire Alstom, lequel vient d'annoncer sa fusion avec la division équivalente de l'allemand Siemens.

Quant à Ron Wirahadiraksa, il restera encore chez LafargeHolcim le temps d'assurer la transition. Le Néerlandais, qui a oeuvré à la fusion entre Lafarge et Holcim, entend «saisir de nouvelles opportunités» en dehors du groupe, précise ce dernier sans en dire davantage.

Pour rappel, Ron Wirahadiraksa avait rejoint LafargeHolcim en décembre 2015. L'homme provenait alors du groupe néerlandais Philips, pour lequel il a travaillé près de 30 ans.

Renouvellement en cours

Plus largement, LafargeHolcim se trouve dans un processus de renouvellement de ses organes de direction. Le géant du ciment est désormais conduit par Jan Jenisch, un Allemand de 51 ans qui est l'ancien patron du groupe zougois de spécialités chimiques Sika.

Jan Jenisch a remplacé le 1er septembre le Franco-Américain Eric Olsen. Ce dernier avait démissionné en avril pour apaiser les tensions en Syrie, où la multinationale est mise en cause en raison d'une ancienne cimenterie soupçonnée d'avoir financé des groupes armés pour rester en activité.

(ats)

Votre opinion