Actualisé 15.10.2020 à 13:30

Haut-Doubs – Canton de VaudLa Française a poignardé à mort son ex-patron à Clarens

Mardi, une employée de maison, domiciliée en France voisine, a été interpellée par la gendarmerie de Besançon (F). Elle a admis avoir tué son ancien employeur, qui vivait sur la Riviera vaudoise. Il s’agit d’un Suisse de 59 ans.

par
Evelyne Emeri
La victime habitait Clarens, dans la commune de Montreux (photo d’illustration). À ce stade, on ne sait encore rien du mobile du crime.

La victime habitait Clarens, dans la commune de Montreux (photo d’illustration). À ce stade, on ne sait encore rien du mobile du crime.

Getty Images/iStockphoto

Un homme d’une soixantaine d’années a été retrouvé en début de semaine à son domicile dans la région de Montreux. Plus précisément à Clarens, a appris lematin.ch. Il baignait dans son sang, à terre. Selon les premières investigations, l’individu était mort depuis quelques jours déjà. L’enquête menée par la police cantonale vaudoise a permis de faire arrêter rapidement une femme d’une trentaine d’années de l’autre côté de la frontière, dans le Haut-Doubs.

Poursuivie en France

Les forces de l’ordre vaudoises confirment ce jeudi après-midi que la victime a été découverte dans son appartement de Clarens (commune de Montreux) mardi vers 9h du matin par une tierce personne qui a donné l’alerte. La procureure de l’arrondissement de l’Est vaudois, Elodie Pasquier, en charge de l’affaire a ouvert une enquête et l’a confiée aux limiers de la brigade criminelle afin de déterminer les circonstances exactes de cet homicide.

Compte tenu de la nationalité de l’auteure et du fait que la France n’extrade pas ses ressortissants, la poursuite sera déléguée à la France. Un point presse est du reste annoncé pour 16h30 au Palais de Justice de Besançon.

Elle aurait été agressée…

Ce sont nos confrères de l’Est Républicain qui ont révélé ce fait divers sordide ce matin. Employée de maison, la trentenaire a été interpellée chez elle mardi près de Pontarlier (F). Elle dit s’être rendue chez son ex-patron à Clarens la semaine passée. D’après la suspecte, une dispute aurait éclaté entre eux et la situation aurait dégénéré. Elle aurait aussi expliqué aux gendarmes de la section de recherches (SR) de Besançon avoir été victime d’une agression de la part de son ancien employeur.

… puis menacée

Le sexagénaire l’aurait menacée avec un couteau. Des traces de défense sur les mains de la présumée coupable corroboreraient cette version des faits. La suspecte dit alors s’être saisie de l’arme blanche et avoir frappé à plusieurs reprises son agresseur avant de prendre la fuite de l’autre côté de la frontière.

Rapidement identifiée par les enquêteurs vaudois, elle a été interpellée par les autorités françaises par le biais d’une demande d’entraide judiciaire. La Française a demandé à être hospitalisée à la suite de son acte. Après une perquisition à son domicile et les premières auditions, la femme a admis avoir asséné les coups de couteau.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
71 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

JLA

15.10.2020 à 12:13

Ouverture de commentaires inutiles. Le Lignon et autres commentateurs habituels vont se régaler en jouant les experts. Du n'importe quoi de la part du Matin.

Pukiki

15.10.2020 à 11:26

Je pense que l'espace comm a été ouvert par erreur... J'imagine que personne n'a d'info sérieuse à fournir... et s'il l'avait, il la donnerait à la police. Que dire ? C'est malheureux ? Triste pour les familles ? ...

Mayo Nèze

15.10.2020 à 11:14

Vous avez dit libre circulation des personnes..?