Suisse – Une Genevoise à la tête de l’Office fédéral de la culture
Publié

SuisseUne Genevoise à la tête de l’Office fédéral de la culture

La cheffe de la Culture à la ville de Genève, Carine Bachmann, prendra la direction de l’OFC dès le 1er février. Elle remplacera la Fribourgeoise Isabelle Chassot.

La nouvelle cheffe de la culture à Berne , Carine Bachmann. 

La nouvelle cheffe de la culture à Berne , Carine Bachmann.

Capture d’écran

La direction de l’Office fédéral de la Culture reste romande. Après le départ de la Fribourgeoise Isabelle Chassot pour le Conseil des États – où elle a été élue pour remplacer Christian Levrat, c’est une Genevoise qui va lui succéder. En effet, le Conseil fédéral a choisi la Genevoise Carine Bachmann pour prendre la tête de l’OFC dès le 1er février prochain. «Grâce à son expérience et son vaste réseau, elle est à même de relever les nombreux défis de la politique, de la participation et de la promotion culturelles», a estimé Alain Berset mercredi à Berne.

Âgée de 54 ans, Carine Bachmann est depuis 2011 la directrice du Département de la culture et de la transition numérique de la ville de Genève. Elle y supervise les musées, les bibliothèques et le soutien à l’art de la ville ainsi que ses 1400 collaborateurs, explique Berne. Elle dispose en outre d’une vaste expérience du monde culturel, politique, associatif et de l’administration, ainsi que d’excellentes connaissances de gestion dans un environnement national et international.

Une parfaite bilingue

Outre son expérience et son carnet d’adresses, Carine Bachmann a aussi été choisie pour son bilinguisme, a expliqué Alain Berset, «ce qui est un atout pour la politique dans notre pays» . En effet, la nouvelle cheffe de la culture est originaire d’une famille jurassienne, a-t-elle expliqué et elle a grandi en Argovie, avant d’étudier à Zurich et à Genève. «C'est un grand honneur pour moi d’avoir été nommée», a-t-elle indiqué.. Et d’affirmer:«Je m'engage à soutenir la richesse, la vivacité et la diversité culturelles en Suisse».

Carine Bachmann a débuté sa carrière comme programmatrice du Festival international du film et de la vidéo VIPER à Lucerne et comme responsable de la communication et chargée de projet dans différentes ONG. Elle a également fondé et dirigé CIMERA, une organisation active dans la coopération et la promotion de la paix dans le Caucase et en Asie centrale. Cette mère de 3 enfants est en outre titulaire d’un master en psychologie sociale, sciences du cinéma et droit international public à l’Uni de Zurich, puis un certificat d’études avancées (CAS) en Économie et droit de la régulation à l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) à Lausanne.

En attendant qu’elle prenne ses fonctions, c’est Yves Fischer, vice-directeur de l’OFC, qui assumera la direction ad interim de l’office. Alain Berset a encore salué l’inlassable engagement d’Isabelle Chassot qui aura passé 8 ans à la tête de l’OFC.

(cht/comm)

Votre opinion

0 commentaires