Publié

Hockey sur glaceUne grosse tache sur le smoking luganais

A Lugano, Serge Pelletier possède une équipe magnifique. Mais il y a aussi Tim Traber, qui s’est fait l’auteur d'une très vilaine faute contre GE Servette...

par
Christian Maillard, Lugano


Si mardi, GE Servette a glissé sur la glace de la Cornèr Arena, en subissant une troisième défaite d’affilée en cinq jours, il n’a pas à rougir, cette fois-ci, de s’incliner contre ce Lugano-là. Autant Pat Emond et ses joueurs avaient de quoi rager, samedi passé à Ambri, conscients qu’ils s’étaient sabordés tout seuls, là, ils sont tombés les armes à la main contre des Bianconeri séduisants, en état de grâce. D’autres équipes dans le pays vont se casser les dents sur un Niklas Schlegel étincelant devant son filet et une si belle formation, bien équilibrée.

Serge Pelletier, qui effectue un magnifique travail à la Resega, a fait de sa défense une muraille quasi infranchissable, la meilleure du pays. Débarqué des San Jose Sharks, le Suédois Tim Heed est un super renfort, un patron, comme Henrik Tömmernes à Genève. De quoi redonner d’autres responsabilités à Romain Loeffel et le sourire.

Le coach québécois possède également, comme les Aigles, de magnifiques attaquants. On ne présente plus Mark Arcobello qui après une dernière saison compliquée à Berne, revit au Tessin avec son casque jaune sur la tête. Surtout qu’à côté de lui, l'imposant Danois Mikkel Bodker, en provenance des Sénateurs d’Ottawa, lui fait de la place. C'est également une belle trouvaille.

Si on y ajoute le redoutable Luca Fazzini toujours bien placé devant la cage, Alessio Bertaggia, Reto Suri, Jani Jalunen et le magnifique Philipp Kurashev - même s’il va bientôt partir pour Chicago -, Serge Pelletier peut bomber le torse et avancer le port auguste et altier. Son Lugano a de la gueule, il en jette.

La grosse charge de Traber

Or, si ce Lugano est plutôt clinquant, il y a une grosse tache sur son smoking. Cela aurait pu être Alessandro Chiesa, qui n'est pas un enfant de chœur, ou Raffaele Sannitz, toujours capable de porter un vilain coup sur la glace. Mais ce mardi, ils se sont comportés comme des anges ou presque…

Rien à voir avec Tim Traber, ce «voyou» qui n'en est pas à son premier attentat sur une patinoire. Sa grosse charge à la bande sur Henrik Tömmernes ne lui a valu que dix minutes de pénalité, déclenchant l'ire de tous les Aigles prêts à lui voler dans les plumes. Le Suédois aurait pu finir à l'hôpital, mais lui, c'est au vestiaire qu'il aurait dû terminer son match, ou plutôt dans les tribunes. C’est d'ailleurs là, sa place, pas sur la glace.

L’ex-attaquant des Vernets, adorable au demeurant une fois qu'il n'a pas sa tenue de guerrier, avait été engagé en 2014 pour mettre des coups par Chris McSorley. Il ne sait d'ailleurs pas faire autre chose. On se souvient encore de ce match de play-off à Zoug où il avait manqué, la cage vide, le but de la victoire, un éléphant dans un corridor. Même un novice aurait fait trembler les filets.

Comment un tel joueur a-t-il pu signer ensuite à Lausanne, et maintenant à Lugano, dans des bons clubs, en National League? Même en Swiss League, on ne le voulait pas. Son agent est certainement le meilleur du monde. Mais mardi, il avait de quoi rougir...

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

CHAk

25.11.2020 à 14:45

Pour moi La tache c est bien ce journaliste qui a pondu cet article

oli

25.11.2020 à 14:29

Article d'un supporter genevois, pas d'un journaliste!Vous êtes limite insultant auprès du joueur.Oui c'est un joueur dur, oui il n'a pas les qualités de beaucoup de joueurs de cette ligue, mais je trouve que vous n'avez pas à parler de lui comme cela ! Votre article est bon pour être posté sur des forums, pas en presse écrite, désolé !

sem

25.11.2020 à 14:17

Il y a même des journalistes qui sont au Matin.... La Resega est terminée depuis des années.... Il fallait rester faire des photos à La Côte...