Climat - Une jeune Biennoise condamnée pour contrainte

Publié

ClimatUne jeune Biennoise condamnée pour contrainte

Le fait de s’être assise pour empêcher la circulation lui vaut une condamnation. Elle avait participé à une manifestation en juin 2020 sur le Quaibrücke à Zurich.

par
Eric Felley
Les militants pour le climat ont coutume de s’asseoir pacifiquement pour perturber le trafic. C’est une source de tension récurrente avec les forces de l’ordre. Ici à Berne lors de l’occupation de la place Fédérale en septembre 2020.

Les militants pour le climat ont coutume de s’asseoir pacifiquement pour perturber le trafic. C’est une source de tension récurrente avec les forces de l’ordre. Ici à Berne lors de l’occupation de la place Fédérale en septembre 2020.

XR/FB

Mardi à Zurich, une militante pour le climat, une Biennoise du nom de Clara, 19 ans, a été reconnue coupable de contrainte et entrave pour le blocage d’un axe principal de circulation. Elle écope de 15 jours-amendes à 20 francs avec le sursis. Elle avait été appréhendée en juin 2020, alors qu’elle manifestait avec 250 militants, dont beaucoup venus de Suisse romande, lors d’une action du groupe Extinction Rebellion sur le Quaibrücke à Zurich. Par contre elle a été acquittée de l’accusation de violence et menace contre une fonctionnaire de police. La justice n’a pas pu retenir le fait qu’elle avait tenté de mordre la main d’une policière lors de son interpellation.

Une morsure pas nette

Dans cette affaire, elle une des premières participantes à faire l’objet d’une condamnation: «Une audience s’est tenue devant un tribunal, explique-t-elle, car les faits concernant la morsure n’étaient pas clairs». Clara, qui est étudiante en droit évalue la pertinence de faire recours au Tribunal cantonal: «Nous ne pouvons pas attendre une prochaine génération de juges, explique-t-elle. l’urgence climatique nécessite un soutien de toutes les générations dès maintenant».

Dans un communiqué diffusé mardi, Extinction Rebellion précise que ses sympathisants «continueront à pratiquer la désobéissance civile pour résister à l’extinction. À partir du 3 octobre 2021, des centaines de personnes, jeunes et moins jeunes, descendront chaque jour dans les rues du centre-ville de Zurich jusqu’à ce que des mesures soient prises pour sortir de la crise climatique et écologique».

Ton opinion

72 commentaires