France - Une jeune femme percutée à trottinette, le chauffard prend la fuite
Publié

FranceUne jeune femme percutée à trottinette, le chauffard prend la fuite

Une jeune fille de 20 ans s’est fait heurter par un conducteur alcoolisé dimanche en Isère. Interpellé, ce dernier a été placé en détention provisoire.

par
Evelyne Emeri
1 / 2
L’état de la trottinette de la victime témoigne de la violence du choc.

L’état de la trottinette de la victime témoigne de la violence du choc.

DR
Là encore, on imagine aisément la violence de l’impact et les lésions engendrées sur la malheureuse victime.

Là encore, on imagine aisément la violence de l’impact et les lésions engendrées sur la malheureuse victime.

DR

Elle est entre la vie et la mort. Depuis dimanche matin, son pronostic vital reste engagé. Elle, c’est la jeune femme de 20 ans qu’une Mercedes a percutée vers 11 h 30 à Bourgoin-Jallieu (Isère), alors qu’elle se déplaçait en trottinette. Les occupants du véhicule n’ont pas pris la peine de lui porter secours, ils ont préféré prendre la fuite. Le choc a été d’une violence inouïe. En témoignent les restes de l’engin de la victime sur le bitume et le pare-brise de la voiture du chauffard, déplacée dans un garage pour être passé au peigne fin par la police scientifique.

Drogue et stups

Ce tragique accident, raconté par «Le Dauphiné Libéré», interpelle. Ce d’autant que l’automobiliste de 34 ans et sa passagère de 17 ans ont quitté les lieux pour échapper à toute poursuite pénale. Grâce à des témoins, les enquêteurs ont pu retrouver la Mercedes noire dans un autre quartier de la ville dimanche après-midi, le pare-brise défoncé. Les deux fuyards ont été arrêtés. Après s’être débattu et avoir outragé la police, le duo a été placé en garde à vue. En raison du taux d’alcoolémie du conducteur et de sa jeune compagne également sous l’emprise de stupéfiants, ils n’ont pu être auditionnés que lundi matin.

Non-assistance

L’un et l’autre ont affirmé être au volant dans un premier temps. Les indices des limiers ont vite établi que c’est bien le trentenaire qui était aux commandes. Déjà connu des services de police, l’automobiliste a été mis en examen pour blessures involontaires supérieures à trois mois, aggravées par la consommation d’alcool et le délit de fuite, pour non-assistance à personne en danger, outrage et rébellion; sa passagère, aussi connue de la justice, est prévenue de non-assistance à personne en danger, usage de stupéfiants, outrage et rébellion.

Chauffard écroué

Mercredi soir, le chauffard a été placé en détention provisoire à la prison de Saint-Quentin-Fallavier. Le procureur de la République avait requis la même mesure pour son amie, le juge a estimé qu’un placement sous strict contrôle judiciaire serait suffisant. L’enquête se poursuit notamment pour identifier les autres occupants qui se trouvaient à l’arrière du véhicule.

Votre opinion