Une jeune verte vaudoise se lance au Conseil des Etats

Publié

Élections fédéralesUne jeune verte vaudoise se lance au Conseil des États

En plus de la candidature du conseiller national Raphaël Mahaim, les Jeunes Verts vaudois lancent une femme de 24 ans dans la course à la Chambre des cantons, Angela Zimmermann.

par
Eric Felley
Angela Zimmermann sur le plateau de «Forum» dimanche soir.

Angela Zimmermann sur le plateau de «Forum» dimanche soir.

RTS

Elle a fait ses calculs. À 24 ans, Angela Zimmermann a exactement 34 ans de moins que la moyenne d’âge des élus à la Chambre des cantons à Berne. C’est pour cela, entre autres, que cette jeune politicienne écologiste vaudoise a décidé de se lancer dans la course au Conseil des États lors des élections fédérales d’octobre prochain. Elle a annoncé sa candidature dimanche soir à l’émission «Forum sur la RTS».

«Climatiquement juste»

C’est une candidature surprise, car les Verts vaudois ont déjà choisi de présenter le conseiller national Raphaël Mahaim à la succession d’Adèle Thorens, qui a annoncé son retrait du Conseil des États à la fin de cette législature. Mais, passé l’effet de surprise, le parti s’est réjoui de la démarche. La coprésidente des Jeunes Verts vaudois, dotée d’un master en biologie et étudiante à l’IDHEAP, a condensé ainsi son profil: «jeune, verte, solidaire et engagée pour un avenir socialement et climatiquement juste».

Dispersion des voix?

Elle qualifie la candidature de Raphaël Mahaim de «distincte et complémentaire» à la sienne. Au risque de disperser les voix écologistes dans cette élection, et de favoriser Pierre-Yves Maillard (PS) ou Pascal Broulis (PLR), elle rétorque: «Effectivement, il y a un risque de dispersion des voix. Mais c’est aussi une élection à deux tours, donc on pense que cela peut amener une dynamique verte et qu’on peut mettre les questions environnementales au centre de cette campagne».

Ton opinion

24 commentaires