Guerre en Ukraine - Une journaliste russe qui avait fui son pays tuée à Kiev
Publié

Guerre en UkraineUne journaliste russe qui avait fui son pays tuée à Kiev

Oksana Baulina travaillait pour «The Insider», un média en ligne indépendant qui avait dû s’exiler en Lettonie.

par
R.M./AFP
Oksana Baulina est décédée lorsqu’une roquette russe a frappé le quartier de Podil, à Kiev.

Oksana Baulina est décédée lorsqu’une roquette russe a frappé le quartier de Podil, à Kiev.

«The Insider»

Une journaliste russe a trouvé la mort à Kiev, tuée par une frappe de son propre pays. Reporter pour «The Insider», Oksana Baulina filmait les destructions occasionnées par les attaques russes dans le quartier de Podil lorsqu’une roquette a frappé les lieux. Un civil est également décédé et deux personnes qui accompagnaient la journaliste ont été blessées puis hospitalisées.

«The Insider» explique qu’Oksana Baulina avait travaillé pour une fondation anti-corruption du célèbre opposant Alexeï Navalny, qui enquêtait sur la corruption au Kremlin. Le gouvernement russe avait décidé de classer cette fondation comme une «organisation extrémiste» et la journaliste avait dû fuir son pays pour pouvoir continuer à travailler. Elle avait par la suite rejoint «The Insider».

Oksana Baulina avait fait des reportages à Kiev et à Lviv avant son décès. «The Insider» a exprimé ses «sincères condoléances» à la famille et aux proches de la journaliste. «Nous continuerons à couvrir la guerre en Ukraine, y compris les crimes de guerre russes de même que les bombardements aveugles sur les zones d’habitation qui provoquent la mort de civils et de journalistes», a ajouté «The Insider», un média en ligne indépendant fondé en 2013 par le journaliste et militant Roman Dobrokhotov et qui a désormais son siège à Riga, la capitale de la Lettonie.

La BBC note de son côté que le journaliste d’investigation Alexey Kovalyov a rendu hommage à la défunte. Il a salué le «sens moral phénoménal» de celle qu’il connaissait depuis seize ans.

Votre opinion