Hockey sur glace: Une leçon d'humilité qui fait du bien au moral
Actualisé

Hockey sur glaceUne leçon d'humilité qui fait du bien au moral

GE Servette s'est enfin imposé à l'extérieur. Certes, contre Zoug Academy, mais ça redonne confiance.

par
Christian Maillard Zoug

Celui qui a sorti du bocal, lors du tirage au sort de ces huitièmes de finale de la Coupe de Suisse, la petite boule dans laquelle figurait le nom de Zoug Academy comme adversaire des Aigles, a fait un bien fou aux Genevois. Car depuis ce dimanche, les Grenat qui ont su éviter le piège en gagnant facilement 6-1 ne sont plus maudits à la Bossard Arena.

L'équipe des Vernets, qui ne s'était plus imposé sur cette patinoire depuis depuis le 30 novembre 2014, a rompu une malédiction; neuf revers d'affilée. Alors bien sûr, me direz-vous, les hommes de Chris McSorley n'ont battu qu'une bande de jeune évoluant à l'étage du dessous et n'ont toujours pas renoué avec le succès face au gros locataire du lieu, bien plus coriace et plus fort.

Mais Robert Mayer et ses copains du bout du lac savent désormais, dans leur tête, qu'ils sont capables de gagner en Suisse centrale et surtout sur la route. Cela ne leur était plus arrivé depuis le début de la saison, si ce n'est difficilement lors du tour de Coupe précédent à Viège. La confiance (ce mot est magique) est tellement fragile que ce genre de victoire, ne serait-ce contre une formation inférieure, peut tout changer.

C'est du moins dans cet état d'esprit que le portier no 29 des Vernets, si malheureux lors de ses dernières sorties à Bienne (deux fois), à Ambri et ici même le 5 octobre, a quitté cette Arena qu'il est prêt à aimer. «Cela fait vraiment du bien!» s'est exclamé le portier. Robert Mayer, qui avait perdu sa place après un nouveau naufrage des Grenat dans le Seeland, n'a pas été loin d'un blanchissage qui lui aurait fait encore plus de bien au moral.

Mais l'essentiel, pour lui et les Servettiens, était surtout de savoir qu'ils sont capables de lever les bras ailleurs que devant leur public. Cela tombe bien puisqu'ils se rendront déjà cette semaine à Rapperswil pour y affronter le cancre de National League qui n'a remporté qu'un match cette saison.

C'était face au Lausanne HC qui avait eu, ce soir-là, un comportement pusillanime, indigne de son rang, soit tout le contraire de ce qu'ont montré les Servettiens ce dimanche face à Zoug Academy. Une leçon d'humilité. A méditer. Et surtout à répéter dès mardi où il s'agira de ne pas perdre la boule.

Zoug Academy - Ge/Servette 1-6 (0-2 0-1 1-3)

Bossard Arena, 1720 spectateurs. Arbitres: MM. Oggier, Boverio; Haag, Rebetez.

Buts:1re (0''39) Mercier (Antonietti) 0-1, 7e Fransson (Kast, Winnik/5 c 4) 0-2, 33e Douay (Tömmernes) 0-3, 54e Jacquemet (Tömmernes, Wick/5 c 4) 0-4, 56e Oejdemark (Elsener, Kläy/5 c 4) 1-4, 59e Romy (Douay) 1-5, 60e (59'58'') Berthon (Mercier, Fritsche/5 c 4) 1-6.

Zoug Academy: Aeschlimann; Stämpli, Elsener; Wüthrich, Capaul; Oejdemark, Maurer; Bougro, Lust, Volejnicek; Bach Nielsen, Walz, De Nisco; Langenegger, Kläy, Oehen; Lanz, Rudolph, Döpfner; Cavalleri. Entraîneur: O'Leary.

GE Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Vukovic, Fransson; Antonietti, Mercier; Bezina; J. Wick, Almond, Rod; Skille, Kast, Winnik; Simek, Romy, Bozon; Fritsche, Berthon, Douay; Heinimann. Entraîneur: McSorley.

Notes: GE Servette sans Bouma, Wingels, Rubin, Lazarevs (blessés), Richard (ménagé), Völlmin (surnuméraire), Kyparissis (à Sierre), Maillard (à Sierre) ni Petschenig (à La Chaux-de-Fonds).

Pénalités: 3 x 2' contre Zoug Academy; 2 x 2' contre GE Servette.

Votre opinion