Russie - Une loi visant l’exclusion des opposants a été votée
Publié

RussieUne loi visant l’exclusion des opposants a été votée

Pour museler l’opposition, les sénateurs russes ont voté mercredi une loi interdisant à des «extrémistes» d’accéder au pouvoir.

Cette loi doit désormais être signée par le président Vladimir Poutine pour entrer en vigueur.

Cette loi doit désormais être signée par le président Vladimir Poutine pour entrer en vigueur.

Reuters

Les sénateurs russes ont adopté mercredi un texte de loi interdisant aux collaborateurs d’organisations «extrémistes» de participer aux élections, une mesure décriée par l’opposition qui y voit un moyen de la neutraliser avant les législatives de septembre.

Le Conseil de la fédération (chambre haute) a adopté par 146 voix «pour» cette proposition de loi déjà validée par les députés. Elle doit désormais être signée par le président Vladimir Poutine pour entrer en vigueur.

Critique du mouvement de Navalny

Ce texte est largement considéré par les détracteurs du Kremlin comme visant les partisans de l’opposant incarcéré Alexeï Navalny, le parquet ayant demandé à la justice de classer ses organisations comme «extrémistes», au même titre que des formations ultra-nationalistes et religieuses.

Le procureur soutient que le mouvement de Navalny cherche à «déstabiliser la situation sociale» en Russie «sous couvert de slogans libéraux». L’issue de cette procédure laisse peu de doutes : le réseau de bureaux régionaux de l’opposant a déjà été classé «extrémiste» par les services de surveillance financiers.

Avant les législatives de septembre

Selon l’opposition, le pouvoir cherche à faire le ménage avant les législatives de septembre alors que le parti du Kremlin, Russie Unie, est en recul dans les sondages dans un contexte de stagnation économique et de multiples scandales de corruption.

Plusieurs critiques du pouvoir russe ont été visés par des perquisitions ces derniers jours, et deux personnalités, Andreï Pivovarov et Dmitri Goudkov, ont été arrêtées dans le cadre de différentes enquêtes.

(AFP)

Votre opinion

10 commentaires