Déprédations: Une manifestation sauvage dégénère à Genève
Publié

DéprédationsUne manifestation sauvage dégénère à Genève

Les dégâts se chiffrent à des dizaines de milliers de francs. Dans la nuit de samedi à dimanche, 500 personnes étaient dans les rues.

D'innombrables tags ont été peints sur des façades et sur du mobilier urbain à Genève samedi soir.

D'innombrables tags ont été peints sur des façades et sur du mobilier urbain à Genève samedi soir.

Archives, Keystone

Une manifestation non autorisée a dégénéré dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Genève. Une vingtaine de vitrines ont été brisées et d'innombrables tags ont été peints sur des façades et sur du mobilier urbain.

Des dizaines de milliers de francs de dégâts: telle est la conséquence des déprédations commises dans la nuit par près de 500 personnes. La gare, la rue de la Corraterie et le Grand Théâtre ont notamment été prises pour cible par les manifestants.

Le cortège, qui s'était donné rendez-vous au parc des Cropettes à 22h00, est ensuite descendu de Montbrillant à Cornavin, pousuivant sa route vers Bel-Air plus la Place Neuve. Les banques et le Grand Théâtre ont été particulièrement visés. Plusieurs inscriptions visent Pierre Maudet, conseiller d'Etat en charge de la sécurité et de l'économie.

Une utilisatrice d'Instagram a posté ces quelques photos sur le réseau social:

Cette manifestation a été initiée pour protester contre les coupes budgétaires visant les lieux de culture alternative.

(ats)

Votre opinion