Canada - Une marche œcuménique après le meurtre d’une famille musulmane
Publié

CanadaUne marche œcuménique après le meurtre d’une famille musulmane

En hommage aux quatre membres d’une famille musulmane fauchés par un véhicule lors d’un acte prémédité, plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de London.

Après un moment de silence à l’heure du drame, des dignitaires de plusieurs religions se sont succédé au micro pour dénoncer la haine ou saluer l’élan de solidarité envers la communauté musulmane de la ville, forte d’environ 30'000 fidèles. (Photo Nicole OSBORNE / AFP)

Après un moment de silence à l’heure du drame, des dignitaires de plusieurs religions se sont succédé au micro pour dénoncer la haine ou saluer l’élan de solidarité envers la communauté musulmane de la ville, forte d’environ 30'000 fidèles. (Photo Nicole OSBORNE / AFP)

AFP

Plusieurs milliers de personnes ont participé vendredi soir à une marche œcuménique dans les rues de London, dans l’Ontario, en hommage aux quatre membres d’une famille musulmane fauchés par un pick-up lors d’un acte prémédité qui a choqué le Canada.

Le cortège s’est ébranlé en début de soirée du carrefour où trois générations de la famille Afzaal – un couple, leur fille et sa grand-mère – ont été tuées dimanche dans cette ville du sud de l’Ontario, alors qu’elles attendaient pour traverser la rue. Seul un enfant de neuf ans, grièvement blessé, a survécu.

Cette «marche multiconfessionnelle contre le racisme et l’islamophobie», à laquelle participaient plusieurs familles avec enfants, a ensuite rejoint la mosquée de la ville, à quelque 7 kilomètres de là, selon une photographe de l’AFP sur place. Certains tapaient sur des tambours, d’autres chantaient «Give peace a chance» de John Lennon. «Nous sommes tous humains», «La haine tue», proclamaient quelques pancartes.

Après un moment de silence à l’heure du drame, des dignitaires de plusieurs religions se sont succédé au micro pour dénoncer la haine ou saluer l’élan de solidarité envers la communauté musulmane de la ville, forte d’environ 30'000 fidèles. D’autres rassemblements ou veillées ont été organisés vendredi au Canada, notamment à Toronto, Ottawa, Montréal et Québec, où une fusillade dans une mosquée avait fait six morts en janvier 2017.

Un acte «prémédité et planifié, motivé par la haine»

Les obsèques de la famille Afzaal sont prévues samedi en début d’après-midi au centre islamique de London. La population est notamment appelée à rendre un dernier hommage aux victimes en se réunissant le long du parcours que doit emprunter le cortège funéraire pour rejoindre le cimetière musulman.

Le conducteur du pick-up, Nathaniel Veltman, 20 ans, a été inculpé de quatre chefs de meurtres avec préméditation et d’une tentative de meurtre. Les enquêteurs n’excluent pas d’ajouter des accusations «terroristes». Selon la police, il s’agissait d’un acte «prémédité et planifié, motivé par la haine».

Ce drame a suscité colère et émotion dans tout le pays, le Premier ministre Justin Trudeau qualifiant cette attaque de «terroriste» et promettant de durcir la lutte contre les violences racistes ou islamophobes. Il a également entraîné un vaste mouvement de solidarité et de nombreuses manifestations de soutien dans tout le pays depuis dimanche.

Deux cagnottes lancées sur des plateformes de financement participatif, pour soutenir l’enfant et organiser les obsèques, avaient permis de récolter près de deux millions de dollars canadiens (1,35 million d’euros) vendredi soir.

(AFP)

Votre opinion

3 commentaires