08.09.2014 à 06:42

EspaceUne météorite s'écrase au Nicaragua

Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. L'impact a été tel qu'il a été enregistré par les instruments destinés à détecter les séismes.

1 / 5
Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

AFP
Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

AFP
Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

Un cratère de 12 mètres de diamètre s'est formé là où une météorite s'est écrasée, près de Managua, la capitale du Nicaragua. (lundi 8 septembre 2014)

AFP

Une météorite serait à l'origine d'une secousse qui a affecté Managua et formé un cratère de 12 mètres de diamètre lors de son impact, ont annoncé dimanche les autorités locales. Bien que la capitale nicaraguayenne compte 1,2 million d'habitants, aucune victime n'était à déplorer dans l'immédiat.

L'impact s'est en effet produit dans une zone boisée près de l'aéroport international, vers minuit samedi soir (heure locale). «Nous sommes convaincus qu'il s'agissait d'une météorite. Nous avons vu le cratère formé par l'impact», a indiqué un responsable de l'Institut de géophysique, Wilfredo Strauss.

Comme un séisme

Les habitants des alentours ont déclaré aux médias locaux qu'ils avaient entendu une explosion, et qu'ensuite des liquides, du sable et de la poussière avaient été projetés dans l'air, le tout avec une odeur de brûlé. L'impact a été si violent qu'il a été enregistré par les instruments destinés habituellement à détecter les séismes.

La porte-parole du gouvernement, la Première Dame Rosario Murillo, a indiqué que Managua se mettrait en contact avec l'Institut américain de géophysique pour avoir davantage d'informations sur «cet événement fascinant».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!