Vaud: Une modernisation des lignes régionales désirée

Publié

VaudUne modernisation des lignes régionales désirée

Afin de moderniser les chemins de fer et funiculaires régionaux, le Conseil d'Etat vaudois demande des fonds pour améliorer certaines lignes.

La rénovation de plusieurs lignes régionales est demandée par le Grand Conseil.

La rénovation de plusieurs lignes régionales est demandée par le Grand Conseil.

Photo d'illustration, Keystone

Le Conseil d'Etat vaudois tient aux chemins de fer et funiculaires régionaux. Il demande au Grand Conseil des garanties d'emprunt de plusieurs dizaines de millions de francs pour moderniser cinq lignes du canton.

Cela concerne notamment la ligne ferroviaire entre Villars-sur-Ollon et le col de Bretaye, pour laquelle le Parlement vaudois devra se prononcer sur une garantie d'emprunt de 35,6 millions de francs. Celle-ci doit permettre à l'entreprise TPC d'acheter de nouveaux véhicules, à savoir trois automotrices doubles à crémaillère et quatre voitures-pilotes, explique lundi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

La partie sommitale de cette ligne, située dans les Préalpes, a une vocation touristique. Elle ne peut donc pas bénéficier d'un subventionnement fédéral, d'où le recours à la garantie d'emprunt cantonale.

Cet achat s'inscrit dans le renouvellement, d'ici 2023, de la majeure partie du matériel roulant ferroviaire des Transports publics du Chablais (TPC), qui exploitent cinq lignes dans la région.

Funiculaires rénovés

Le Conseil d'Etat demande également au Grand Conseil des garanties d'emprunt pour permettre la rénovation de plusieurs lignes de funiculaire dans le canton. Pour l'entreprise Transports Montreux-Vevey-Riviera (MVR), la garantie demandée se monte à 11,6 millions de francs. Elle doit permettre divers travaux pour les funiculaires entre Territet et Glion, Vevey et le Mont-Pèlerin et Les Avants et Sonloup.

Un quatrième funiculaire est concerné, celui reliant Cossonay-Penthalaz et Cossonay-Ville. Pour cette ligne, exploitée par les Transports de la Région Morges-Bière-Cossonay (MBC), la garantie d'emprunt s'élève à 5,2 millions de francs, sur un total de 10,2 millions de travaux. L'achat de nouvelles cabines et la rénovation complète des deux stations sont prévus.

«Les chemins de fer régionaux et les funiculaires jouent un rôle important dans la chaîne de mobilité, donnant accès aux réseaux de transports publics principaux et favorisant ainsi le report modal», écrit le Conseil d'Etat dans son communiqué.

(ats)

Ton opinion