Paléontologie - Nouvelle espèce pour le plus grand dinosaure découvert en Australie
Publié

PaléontologieNouvelle espèce pour le plus grand dinosaure découvert en Australie

Herbivore et mesurant 5 à 6,5 mètres de haut pour 25 à 30 mètres de long, un dinosaure découvert en 2006 en Australie a été identifié comme une nouvelle espèce.

1 / 4
Le Dr. Scott Hocknull et Robyn Mackenzie présentent mardi la reconstitution en 3D d’un humérus d’une nouvelle espèce de dinosaure découverte en 2006 dans le Queensland, en Australie. 

Le Dr. Scott Hocknull et Robyn Mackenzie présentent mardi la reconstitution en 3D d’un humérus d’une nouvelle espèce de dinosaure découverte en 2006 dans le Queensland, en Australie.

Reuters
Ce dinosaure appartient au groupe des titanosaures qui a vécu il y a près de 100 millions d’années.

Ce dinosaure appartient au groupe des titanosaures qui a vécu il y a près de 100 millions d’années.

Reuters
En 2015, une équipe d’archéologues en pleine fouille à Cooper Creek, une zone proche de la ville d’Eromanga, dans le Queensland, où les fossiles de la nouvelle espèce de dinosaure ont été découverts.

En 2015, une équipe d’archéologues en pleine fouille à Cooper Creek, une zone proche de la ville d’Eromanga, dans le Queensland, où les fossiles de la nouvelle espèce de dinosaure ont été découverts.

AFP

Un énorme dinosaure dont des fossiles avaient été découverts en 2006 en Australie a formellement été identifié comme le spécimen d’une nouvelle espèce, nommée Australotitan cooperensis, et l’un des plus grands animaux connus à avoir foulé la surface du globe.

Ce dinosaure appartient au groupe des titanosaures qui a vécu il y a près de 100 millions d’années. On a découvert des spécimens de ce groupe de dinosaures herbivores au long cou sur tous les continents. On estime qu’il mesurait de 5 à 6,5 mètres de haut et de 25 à 30 mètres de long, ce qui en fait le plus grand dinosaure australien connu. «Si on se fie aux comparaisons de taille des membres, ce nouveau titanosaure fait partie des cinq plus grands au monde», a déclaré Robyn Mackenzie, de l’Eromanga Natural History Museum, dans le sud-ouest de l’État du Queensland.

«Processus très long et fastidieux»

Les os fossilisés avaient été découverts en 2006 dans la ferme familiale de Robyn Mackenzie, à un millier de kilomètres à l’ouest de Brisbane, dans le bassin d’Eromanga, et le squelette avait été baptisé «Cooper», du nom d’une rivière de l’État. Cette découverte avait été initialement tenue secrète alors que les chercheurs réalisaient patiemment le chantier de fouilles. Le squelette fut pour la première fois exposé au public en 2007.

Scott Hocknull, paléontologue au Queensland Museum, a expliqué que la confirmation du fait que Cooper appartenait bien à une nouvelle espèce était le résultat d’un «processus très long et fastidieux». Ces recherches, qui ont impliqué des comparaisons en 3D des os de Cooper avec ceux de ses cousins les plus proches, ont été publiées lundi dans la revue scientifique PeerJ. Nombre d’autres ossements de dinosaures ont été découverts dans la même zone, a expliqué Scott Hocknull, ajoutant que davantage de fouilles étaient nécessaires. «Des découvertes comme celles-ci ne sont que la pointe émergée de l’iceberg», a-t-il dit.

Le plus grand dinosaure connu à ce jour est Patagotitan mayorum, le «Titan de Patagonie», découvert en Argentine et décrit en 2017. Les paléontologues ont estimé qu’il pouvait peser environ 70 tonnes, soit l’équivalent d’environ dix éléphants d’Afrique et mesurer environ 37 mètres de long et huit mètres au garrot.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires