09.09.2020 à 06:07

SantéUne nouvelle étude avancée contre la sclérose en plaques

Roche a annoncé poursuivre ses recherches pour un médicament luttant contre la sclérose en plaques.

La multinationale pharmaceutique bâloise a assisté au congrès conjoint virtuel des comités américain et européen de traitement et de recherche contre la sclérose en plaques.

La multinationale pharmaceutique bâloise a assisté au congrès conjoint virtuel des comités américain et européen de traitement et de recherche contre la sclérose en plaques.

Keystone

Roche lance un volet de recherches cliniques de phase III sur le fenebrutinib contre la sclérose en plaques récurrente ou progressive primaire. Le traitement expérimental est conçu pour inhiber de manière sélective et non permanente la tyrosine kinase de Burton, de manière à supprimer l’activité et ralentir la progression de la maladie.

Le programme comprend deux études contre la forme récurrente de la sclérose en plaques (Fenhance 1 et 2) et une troisième (Fentrepid) contre la forme progressive primaire, précise un communiqué mercredi.

Sous-représentation

La multinationale pharmaceutique bâloise profite de la tenue du congrès conjoint virtuel des comités américain et européen de traitement et de recherche contre la sclérose en plaques (Actrims et Ectrims) pour annoncer aussi deux études de phase IIIb sur un dosage plus élevé de son moteur de ventes Ocrevus (ocrelizumab). Le volet contre la forme récurrente a été baptisé «Musette» et celui contre la forme progressive primaire «Gavotte».

Le laboratoire rhénan a par ailleurs lancé récemment une étude de suivi (phase 4, baptisée Chimes) sur les populations d’origines afro-américaine, ainsi qu’hispano- et latino-américaine qui, bien que sujettes à des rechutes plus fréquentes et handicapantes que la population d’origine caucasienne, sont largement sous-représentées dans la plupart des études cliniques.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!